Visons au Danemark : les larmes de la Première ministre

PUBLICITE

La Première ministre danoise, Mette Frederiksen, n’a pas réussi à cacher son émotion après avoir visité un élevage de visons situé à Kolding, comme le rapporte le site d’informations 20 Minutes. Au Danemark, des millions d’animaux ont été abattus après la découverte d’une source mutante du virus de la COVID-19. Par mesure de précaution, les autorités ont préféré procéder à l’élimination des visons.

 

Mette Frederiksen s’est exprimée avoir avoir visité une exploitation où venaient d’être abattus les animaux. Elle a alors lancé aux médias :

 

Je considère qu’il y a lieu de s’excuser pour le déroulement des faits. Je n’ai aucun problème pour dire pardon pour ça car des fautes ont été commises.

 


Le Danemark a été très critiqué pour sa gestion de la crise des visons, et de nombreux éleveurs ont manifesté pour demander la suspension des abattages. Quelques jours plus tôt, face à la grogne, le ministre de l’Agriculture avait finalement démissionné. Mette Frederiksen a ajouté :

 

C’est important de se rappeler que ce n’est pas de la faute des éleveurs, c’est la faute du coronavirus, si l’industrie ne peut pas continuer.

 

En France, la découverte d’une souche similaire avait conduit à l’abattage de mille visons dans un des quatre élevages français.

PUBLICITE