Victoire pour Maya l’éléphante : elle est enfin libérée du cirque qui la retenait captive depuis 40 ans

libération maya éléphante
ADVERTISING

Cela fait des mois que l'association One Voice se bat pour faire libérer Maya, une éléphante de plus de 50 ans exploitée par un cirque. Au début du mois de mars, la préfecture du Lot-et-Garonne est arrivé aux mêmes conclusions que l'association : Maya doit quitter le cirque et rejoindre un sanctuaire pour éléphants.

 

Mise à jour du 06/07/18 : Maya a enfin rejoint le parc animalier italien qui avait été prévu pour elle en avril. One Voice se félicite de la nouvelle vie loin des routes et des numéros de cirque qui commence pour l'éléphante, même si un sanctuaire aurait été plus approprié. 

 

Cette libération a été permise grâce une longue mobilisation de la part de l'association, de personnalités telles que Corine Pelluchon, Allain Bougrain-Dubourg ou encore Yolaine de la Bigne, signataires d'une tribune dans Libération en mai dernier. 150 000 personnes ont également signé la pétition réclamant la libération de l'éléphante. 

 

Après 40 ans d'itinérance, Maya est aujourd'hui dans un parc à Milan où elle "bénéficie d'espace, d'un bassin et de soins." One Voice a mandaté l'association italienne LAV pour s'assurer que le bien-être de Maya est bien respecté dans ce nouvel environnement. 

 

Une vidéo filmée par le parc animalier montre Maya entrain de profiter de son enclos pour la première fois :

Une bataille juridique difficile

 

Fin novembre, après des mois de campagne pour la libération de Maya, l'association One Voice a proposé au cirque de racheter l'éléphante afin d'éviter des procédures juridiques compliquées.

 

maya l'éléphanteSource : One Voice

 

Comme le rapporte l'association sur son site internet, le cirque a répondu avec une "assignation en référé d'urgence" visant à faire retirer toute mention de Maya dans la communication de One Voice. Le cirque demandait également des excuses.

 

Mais la procédure était déjà avancée du côté de One Voice : la préfète du Lot-et-Garonne, où est basé le cirque, a reçu à la même période les avis des experts vétérinaires internationaux sur le cas de l'éléphante ainsi que deux lettres des organismes vétérinaires français les plus importants.

 

interdiction des cirquesSource : One Voice

 

L'engagement de l'opinion publique a également été mis en avant, à l'image de la pétition #JusticePourMaya, ou de l'engagement du fondateur du site Vente Privée. Plus de 120 000 personnes ont signé la pétition demandant la libération de l'éléphante.

 

Trop tard pour Maya ?

 

Trop maigre, visiblement en dépression, trop vieille pour se déplacer, plaies sur le corps, abcès… One Voice craignait que les jours de Maya ne soient comptés si elle continuait à vivre avec le cirque.

 

Début février 2018, l'inquiétude est montée d'un cran lorsque les équipes de l'association se sont aperçues que Maya était introuvable. En effet, pendant plusieurs semaines le cirque était introuvable et ses animaux impossibles à surveiller.

 

cirque éléphantSource : One Voice

 

Le cirque refusait de fournir des preuves que Maya était encore en vie, laissant craindre qu'elle était en réalité décédée avant d'avoir pu être libérée.

 

Il s'est finalement avérée qu'elle était toujours en vie, enfermée dans sa remorque à Alès avec un cheval et un tigre malades ou blessés.

 

Enfin une #JusticePourMaya

 

Face aux enquêtes de One Voice, la préfecture du Lot-et-Garonne a demandé une nouvelle enquête d'experts pour statuer sur l'état de Maya.

 

Les conclusions rejoignent celles de l'association :

 

Considérant son âge avancé, Maya exige des conditions d'élevage stables avec des pauses de plus en plus longues entre des trajets plus courts.

 

Ce que la directrice départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations, dans une lette adressée au cirque,  considère comme "difficilement compatible avec votre activité".

 

Aujourd'hui, One Voice attend de pouvoir offrir à Maya la vie qu'elle mérite. Une place lui est déjà réservée depuis six mois au premier sanctuaire pour éléphants en France, Elephant Haven. Il devrait accueillir ses premiers éléphants cette année.

 

Source : One Voice

ADVERTISING