VICTOIRE. La corrida est définitivement exclue du patrimoine culturel français

ADVERTISING

Cette fois c'est sûr, la corrida n'appartiendra au patrimoine culturel français.

 

Ce jeudi 28 juillet, le Conseil d'État a en effet rejeté le pourvoi de deux associations pro-corrida qui demandaient l'annulation de la radiation de la corrida du patrimoine culturel français, décidée par la Cour administrative de Paris en juin 2015.

 

onu-corrida-recommendation-1Source : @Ekaterina Myshenko- Fotolia.com

 

Une belle avancée pour la cause animale qui couronne une bataille judiciaire de près de cinq ans pour le CRAC Europe (Comité Radicalement Anti-Corrida) et Droits des Animaux, les deux associations fers de lance du combat sur ce dossier, qui recevront au passage 3000 euros de la part des groupes pro-corrida.

 

Dans un communiqué commun, les deux associations victorieuses ont expliqué :

 

Ce fut un long combat : cinq ans de lutte acharnée pour obtenir une évidence, la corrida, séance de torture et d’agonie, n’a rien à faire avec les parfums de Grasse et la tarte Tatin.

 

La Fondation Brigitte Bardot a également réagi sur Twitter en saluant une "victoire contre la barbarie".

 

 

Si cette décision ne signifie malheuresement pas la fin de la pratique de la corrida en France, c'est une avancée importante qui permettra de continuer à la combattre.

 

"C'est formidable d'avoir retiré définitivement la corrida du patrimoine immatériel de la France, [mais] ce sera encore plus formidable quand la corrida sera définitivement interdite en France”, conclut Brigitte Bardot, interrogée par l'AFP.

 

Pour soutenir le combat contre la tauromachie, vous pouvez apporter votre aide au CRAC Europe qui milite depuis de nombreuses années pour l’abolition de la corrida.

 

Image de couverture : @Jorge Guerrero

 

*      *      *

 

Sur le même sujet

 

La cruelle vengeance contre la mère du « taureau assassin » suscite colère et indignation

 

ADVERTISING