Vendée : chasseurs condamnés pour tirs dangereux

PUBLICITE

Trois chasseurs ont été condamnés le 20 janvier 2022 pour des tirs dangereux, comme l’explique le journal Midi Libre. Les faits remontent au mois de décembre 2019, à Talmont-Saint-Hilaire, en Vendée.


L’homme qui a porté plainte se trouvait dans sa maison, en train de regarder la télévision, lorsque des tirs de fusils ont soudain retenti. François Hugues Cirier, son avocat, a déclaré :


Et là, ça commence à canarder dans sa propre maison ! Une balle a traversé la pièce pour se loger de l’autre côté du salon.


Source : Pixabay


L’homme rampe alors vers le téléphone, toujours sous le bruit des balles, et appelle la police. Une battue au sanglier était organisée ce jour-là à proximité des habitations, et certains animaux se sont retrouvés dans le jardin de la victime. Pourtant, un périmètre de sécurité de 200 m avait été établi autour du quartier, périmètre qui n’a pas été respecté.


Au cours du procès, les chasseurs se sont renvoyés la balle. Finalement, le président de la fédération de chasse locale, ainsi que deux chasseurs, ont été condamnés à un retrait du permis de chasse pendant deux ans, dont un avec sursis, ainsi qu’à une amende de 400 euros pour l’organisateur et 200 euros les chasseurs et à une obligation de dédommagement de la victime.

PUBLICITE