Vaucluse : des animaux morts entiers vendus en supermarché

PUBLICITE

La Fondation Brigitte Bardot a dénoncé sur sa page Facebook la vente d’animaux sauvages dans un magasin Leclerc du Vaucluse, à Morières-lès-Avignon. Et pour cause : les animaux n’ont été ni dépecés, ni découpés, et sont donc vendus « entiers » sous cellophane. Il s’agit de proies précédemment chassées.

 

Une situation inadmissible pour l’association, qui fustige :

 

Leclerc propose des lièvres, faisans et autres victimes de la chasse sous cellophane. Est-ce que ce monde est sérieux Michel-Edouard Leclerc  ? L’intérêt, s’il y en a un, est de rappeler aux consommateurs que la viande ne pousse pas dans les arbres.

 

#gerbant
À Morières-lès-Avignon (84), Leclerc propose des lièvres, faisans et autres victimes de la #chasse sous…

Publiée par Fondation Brigitte Bardot sur Samedi 31 octobre 2020

 

Ce n’est pas la première fois que Leclerc est pointé du doigt. Plusieurs supermarchés et hypermarchés du groupe ont déjà provoqué la controverse en vendant notamment des espèces de requin protégées, remontées accidentellement lors des pêches.

PUBLICITE