Val-de-Marne : un cheval sauvé de l’euthanasie

PUBLICITE

Torenzo, un cheval de 9 ans, aurait dû mourir. Après une facture au niveau de la quatrième vertèbre cervicale, l’animal était en effet condamné, car ce type de blessure ne se soigne que très difficilement. En réalité, la plupart des équidés souffrant de ce type de blessure sont euthanasiés, comme l’explique le journal Ouest France.
 

Mais pour les propriétaires de Torenzo, il était hors de question de baisser les bras. En France, une seule clinique vétérinaire, la clinique de Grosbois, à Marolles-en-Brie, peut opérer ce genre de fracture sur un cheval. Valentin, le propriétaire du cheval, confie :
 

On nous a dit que la fracture était mal placée, qu’aucune opération n’était possible, que Torenzo était condamné à mort et que ce n’était qu’une question de temps avant que l’on soit obligé de l’euthanasier

 

Source : Le Parisien/Gérald Moruzzi

 

Martin Genton, de la clinique Grosbois, qui a opéré le cheval, explique :

 

L’idée selon laquelle la vie d’un cheval est finie quand il y a fracture n’est plus vraie aujourd’hui, on peut les sauver

 
Le coût de l’opération étant très élevé, les propriétaires de Torenzo, Valentin et Alexandra, ont décidé de lancer une cagnotte. Celle-ci a rencontré un grand succès, et les 8000 euros nécessaires à l’opération ont pu être réunis. Torenzo a été opéré lundi 24 août 2021.

PUBLICITE