Les chevaux peuvent vraiment apprendre à communiquer avec les humains. C’est la science qui le dit

ADVERTISING

Une étude parue dans la revue scientifique Applied Animal Behavior Science apporte une nouvelle pierre de taille à l'édifice des relations inter-espèces. En Norvège, 23 chevaux ont pris part à une expérience leur permettant, grâce à un système d'échange mis au point par les scientifiques, de communiquer clairement avec les humains.

 

À la fin de la période d'expérimentation, qui s'est étendue sur deux semaines seulement, les chevaux ont en effet été capables d'indiquer sans équivoques s'ils avaient froid et souhaitaient être enveloppés dans une couverture ou s'ils voulaient, au contraire, qu'on la leur ôte car ils avaient trop chaud.

 

Pour parvenir à exprimer cela, les chevaux ont utilisé leur museau afin de sélectionner sur un tableau l'une des trois options qui leur étaient proposées : une, illustrée par une ligne horizontale, voulait dire qu'ils avaient froid et avaient besoin d'une couverture ; la deuxième, une ligne verticale, signifiait qu'ils avaient chaud et désiraient qu'on leur enlève cette couverture, et la dernière indiquait que leur état actuel leur convenait.

 

horses-hotcold-1Source : IFLScience

 

Afin d'optimiser l'exactitude des réponses fournies par les chevaux, les chercheurs les ont soit placés dans un environnement très chaud et munis d'une couverture, soit placés à l'extérieur, dans le froid, sans couverture. À chaque fois qu'un cheval sélectionnait l'option qui semblait évidente en fonction de sa situation, il se voyait offrir une carotte en guise de récompense.

 

Ainsi, les chevaux placés dans une pièce chaude – au point de transpirer – et qui choisissaient l'option logique (demandant à ce qu'on leur enlève la couverture) se sont vus récompensés.

 

Lorsque leurs choix n'étaient pas logiques compte tenue de leur situation, comme par exemple lorsqu'un cheval sans couverture demandait à ce qu'on lui retire cette dernière, ils ne recevaient alors pas de carotte. Après avoir été entraînés à hauteur d'une quinzaine de minutes chaque jour pendant deux semaines, les chevaux ont atteint un taux d'exactitude avoisinant les 100%.

 

horses-hotcold-3Source : L'Express

 

Mieux encore, après avoir réalisé qu'ils pouvaient communiquer effacement avec les humains, les chevaux ont exprimé leur volonté de le faire même en dehors des périodes de tests. À plusieurs reprises, ils ont par exemple tenté d'attirer l'attention des scientifiques en appuyant sur le bouton demandant que la couverture leur soit ôtée lorsque ces derniers passaient près d'eux.

 

À ce moment là, il s'est avéré que les chevaux avaient effectivement chaud et transpiraient, prouvant que leur requête était justifiée et n'avait pas pour unique but d'obtenir une carotte.

 

L'expérience a donc prouvé de manière quasi-certaine que les chevaux sont capables d'utiliser des outils – dont ils comprennent les ressorts – afin de communiquer sur leur état actuel, de reconnaître la signification de symboles et de se souvenir des conséquences de leurs choix.

 

horses-hotcold-2Source : Pixabay

 

Durant les mois qui ont suivi l'étude, les chercheurs se sont rendus compte que les chevaux continuaient d'utiliser régulièrement ce procédé afin d'indiquer à leurs propriétaires s'ils avaient froid ou chaud. Ce constat laisse présager d'important progrès futurs dans la prise en considération du ressenti des animaux, et a de quoi laisser rêveurs tous ceux qui aimeraient pouvoir communiquer avec eux…

 

Image de couverture : Sucker_for_paints / Via : IFLScience

ADVERTISING