Une oie a le cœur brisé après la disparition de son meilleur ami Bouledogue. Les internautes se mobilisent

ADVERTISING

L'amitié plutôt improbable entre une oie et un Bouledogue a conquis le cœur de milliers de personnes sur Internet. Tout a commencé l'année dernière, lorsqu'une oie sauvage, et assez caractérielle, a élu domicile dans un étang à l'arrière de la maison de Harry Huff, en Caroline du Nord.

 

Harry a nommé l'oiseau Sal, qui a immédiatement noué un lien très particulier avec le chien de la maison, Sadie, dont il s'est fait le protecteur.

 

Wanda Holder, une voisine, confie au site The News & Observer :

 

L'oie étire son long, long cou et le frotte sur le chien.

 

Malheureusement, les deux meilleurs amis ont été séparés. Les internautes, touchés par leur histoire, ont décidé de tout faire pour les réunir.

 

La semaine dernière, Sadie et Sal se promenaient le long de l'autoroute N.C. 27, aux abords de la ville de Lillington. La scène a causé quelques problèmes, au point que plusieurs voitures se sont arrêtées, avant que leurs conducteurs ne tentent d'attraper le duo.

 

SPOTTED: brindle bulldog & gooseWHEN: 3:00PM 4/24/18 WHERE: (HARNETT Co.) heading West on NC 27 & turned down Sydney…

Posted by Amanda Georgewill on Tuesday, April 24, 2018

 

Un témoin a même réussi à prendre une photo de Sadie et de Sal, cliché partagé près de 300 fois sur Facebook. La photo a également suscité de nombreux commentaires sur le site Craiglist.

 

Un homme, originaire de Stanford, a écrit sur Facebook :

 

On s'est arrêtés pour aider l'oie à tenir le bulldog loin de la route… et l'oie s'est mise en colère. Elle a commencé à courir après tout le monde et a essayé de pincer tous ceux qui approchaient le chien. Ça ne s'invente pas !

 

D'après les témoins sur place, une femme a mis une laisse autour de Sadie, malgré les protestations de Sal, qui a même tenté de poursuivre la voiture, avant d'abandonner.

 

Source: The News & Observer

 

Sal – aussi connue sous le nom de Gary – erre désormais le long de la route en pleurant, à la recherche de son meilleur ami. L'histoire de cette amitié en péril s'est rapidement répandue sur les réseaux sociaux, et notamment sur les pages consacrées aux animaux perdus.

 

L'homme originaire de Stanford conclut :

 

Ça m'a en quelque sorte brisé le cœur de voir ces deux-là être séparés, vraiment. Ça se voyait qu'ils étaient amis.

 

De nombreuses théories ont vu le jour dans le voisinage. La femme a-t-elle emmené le Bouoledogue car elle le pensait maltraité ou en danger ? Ou voulait-elle simplement l'adopter ?

 

Il ne reste plus qu'à espérer que le pouvoir des réseaux sociaux fasse des miracles, afin que ces deux amis puissent enfin se retrouver.

 

Via : The News & Observer

ADVERTISING