Une association crée la polémique en comparant des animaux aux victimes du nazisme

ADVERTISING

L’association animaliste L269 a lancé, le 26 setembre 2019, une vaste campagne de sensibilisation contre les abattoirs. Mais le message de l’organisation a laissé sa place à une vaste polémique. En cause, l’imagerie utilisée, comme le rapporte le site d’informations France 3, fait appel au nazisme.

 

Source : L269

 

En effet, L269 a choisi de comparer les abattoirs à des camps d’extermination. Sur les affiches, les animaux portent des pyjamas rayés, accompagnés du message « Et vous, à quoi ressemblez-vous ? Collabo ou résistant ? »Les mots « spécisme = nazisme » s’affichent en rouge au bas des affiches.

 

Source : L269

 

De quoi provoquer bon nombre de réactions négatives, qui ne se sont d’ailleurs pas fait attendre. Jesper Gustafsson, l’un des référents de l’association en Alsace, assume :

 

C’est ce que l’on cherche. Notre stratégie n’est pas consensuelle car beaucoup ont adopté cette position, nous pensons qu’il faut différentes façons de faire. L’objectif, c’est de faire du sujet un débat national.

 

Source : L269

 

L269, par ailleurs née en Israël en 2013, se revendique anti-spéciste : elle conteste la hiérarchisation des espèces et la mise en place de l’être humain tout en haut de l’échelle. Jesper Gustafsson poursuit :

 

Nous, humains, nous sommes des animaux, et nous ne sommes pas supérieurs aux autres. Aucune justice morale ne nous permet de nous considérer supérieurs. Comme les autres formes de discrimination arbitraire, le spécisme n’est pas justifié.

 

À l’instar de la couleur de peau ou le sexe invoqués avec le racisme et le sexisme, les caractéristiques physiques ou mentales pouvant être invoquées avec le spécisme n’ont pas de lien logique avec les traitements violents réservés.

ADVERTISING