Un vétérinaire laisse souffrir des animaux dans une cave remplie d’ordures

PUBLICITE

Un vétérinaire originaire de la ville de Leeds, en Angleterre, a récemment été arrêté et accusé de cruauté animale. En effet, les autorités ont découvert que l'homme avait laissé croupir 30 animaux dans des conditions de vie déplorables, comme le rapporte la BBC.

 

Les pauvres bêtes, 22 chiens et 8 chats, étaient confinées dans la cave du cabinet vétérinaire, uniquement accessible via une trappe dissimulée sous un tapis.

 

vet_leeds_abuse_4Source : RSPCA

 

Le sol de la pièce était recouvert d'excréments et aucun des animaux n'avait accès à de la nourriture ou à de l'eau. Plongés dans le noir le plus total, la plupart des chiens se trouvaient dans des cages.

 

vet_leeds_abuse_5Source : RSPCA

 

Nikki Cheetham, membre de l'association de défense des animaux Royal Society for the Prevention of Cruelty to Animals (RSPCA), a confié à la BBC :

 

Les chiens ont été découverts dans un donjon sans aucune lumière… Les conditions de vie de ces animaux et la manière dont ils étaient gardés là-dedans étaient vraiment atroces.

 

Hélas, quatre chiens et un chat ont dû être euthanasiés après leur sauvetage.

 

vet_leeds_abuse_1Source : RSPCA

 

Le vétérinaire, Gary Samuel, âgé de 49 ans, et son assistante, Rochelle McEwan, âgée de 28 ans, ont été arrêtés. Ils devront répondre de 6 chefs d'accusation, tous en lien avec la maltraitance animale.

 

Parmi les chiens se trouvaient principalement des huskys, dont des chiots, et des chiens chinois à crête.

 

vet_leeds_abuse_2Source : RSPCA

 

Gary Samuel avait déjà perdu le permis d'exercer sa profession en 2013-2014, mais il avait fini par récupérer sa licence. À l'époque, la punition avait en effet été jugée "bien trop sévère".

 

Le vétérinaire et son assistance ont écopé de 3 mois de prison, et de 12 mois de liberté conditionnelle. Ils ont interdiction formelle de posséder ou de travailler aux contacts d'animaux pour le restant de leur vie.

 

vet_leeds_abuse_3Source : RSPCA

 

Heureusement, tous les animaux ont pu trouver une nouvelle maison pour la vie.

 

En France, l’article 512-1 du Code pénal prévoit une peine maximale de deux ans de prison accompagnés de 30 000 euros d’amende pour les tortionnaires d’animaux. Une peine insuffisante au regard des sanctions réservées à d’autres délits.

 

La Fondation 30 Millions d’Amis a lancé une pétition pour demander que l’article 512-1 du Code pénal soit révisé et que les sanctions soient aggravées. Pour la signer, cliquez ici.

 

 

Via : The Daily Mail

 

* * *

 

Chez Holidog, nous voulons améliorer la vie de nos compagnons : nous vous permettons de le laisser en famille d’accueil pendant vos voyages (testez la garde), de le combler avec une box chaque mois (une box offerte ici) et de lui donner le meilleur avec notre nouveau service d’alimentation ultra-premium livré en 1h (découvrez nos repas pour chien et chat). Merci de nous faire confiance !

* * *

 

Sur le même sujet

 

Tout le monde doit signer cette pétition pour plus de sévérité contre la cruauté envers les animaux

 

PUBLICITE