Un tueur de chats surpris en flagrant délit dans le Tarn. La Fondation 30 Millions d’Amis porte plainte

tueur de chats
ADVERTISING

Mardi 23 janvier, un habitant de la commune de Lavaur, dans le Tarn, a été pris en flagrant délit en train de noyer un chat qu'il avait attrapé à l'aide d'un piège dans son jardin. Il s'avère en réalité que l'homme, âgé d'environ 80 ans, capture et noie des chats depuis des années.

 

Une découverte macabre

 

Ce jour-là Alexandre Sauvage, un voisin du tueur de chats, reçoit la visite de son cousin qui, en repartant, aperçoit l'homme avec une cage à la main, dans laquelle se trouve un chat. L'homme plonge alors la cage dans un tonneau empli d'eau, où le chat sera retrouvé noyé quelques instants plus tard.

 

chat piègeSource : Richard Bornia 

 

Alexandre Sauvage comprend alors que les trois chats qu'il a perdu depuis 2010, dont un la semaine passée, on en réalité été tués par son voisin, comme les nombreux autres chats portés disparus près de chez lui ces dernières années. Il ne cache pas son étonnement car les disparition restaient un mystère, il déclare :

 

Nous ne savions pas que c'était dans une mort atroce. Et nous étions loin de soupçonner cette personne âgée.

 

Il prévient alors la gendarmerie pour venir constater les faits et la présence des nombreux pièges dissimulés chez son voisin.

 

"Ça lui semblait normal"

 

Face aux autorités, l'homme "n'était ni surpris ni apeuré" raconte Alexandre Sauvage à la Dépêche. Et pour cause, il aurait même déclaré que "ça lui semblait normal" de se débarrasser des chats qui faisaient intrusion dans son jardin et risquaient de faire peur aux lapins qu'il garde à l'extérieur.

 

 

Le retraité a donc mis en place tout un système pour éviter les intrusions de félins. Il a placé des pièges juste en face de petits trous qu'il a réalisé lui même dans sa clôture grillagée. Si un chat venait à s'y aventurer, la cage se refermait aussitôt sur lui.

 

Alexandre Sauvage détaille le mode opératoire directement expliqué par son voisin :

 

Calmement, il m'a dit qu'il relevait tôt le matin les pièges. Si par malheur un chat se trouvait à l'intérieur, il plongeait la cage et son occupant dans un bac rempli d'eau. Noyade assurée pour le prisonnier. Ensuite, il jetait ces pauvres bêtes à la poubelle.

 

Une enquête est en cours à la gendarmerie de Lavaur, elle doit déterminer si l'homme tuait effectivement des chats ayant une famille et/ou des chats errants. Alexandre Jardin a, lui, porté plainte pour la perte de ses trois chats et alerté la SPA.

 

La Fondation 30 Millions d'Amis s'est également porté partie civile dans une plainte pour "actes de cruauté" et "sévices graves".

 

Le tueur de chats a simplement promis qu'il ne recommencerait pas.

 

Via : La Dépêche

 

* * *

 

Chez Holidog, nous voulons améliorer la vie de nos compagnons : nous vous permettons de le laisser en famille d’accueil pendant vos voyages (testez la garde), de le combler avec une box chaque mois (il va adorer) et de lui donner le meilleur avec notre nouveau service de nutrition (découvrez l'alimentation sur-mesure pour votre chien). Merci de nous faire confiance !

ADVERTISING