Un tiers des animaux de ce parc marin ont trouvé la mort l’année dernière

ADVERTISING

La chaîne de parcs marins Sea Life est actuellement dans la tourmente. En effet, la BBC révèle qu'un tiers des animaux de plusieurs parcs en Angleterre ont trouvé la mort en l'espace d'un an, en 2016.

 

Des chiffres alarmants, qui poussent notamment l'organisation Marine Conservation Society, la plus grosse ONG pour la préservation de la mer en Angleterre, à réévaluer son soutien à Sea Life.

 

Plusieurs parcs ont été touchés : il s'agit des parcs de Birmingham, Blackpool, Great Yarmouth, Hunstanton, Londres, Manchester, Scarborough et Weymouth. Au total, ce sont 4500 animaux qui ont trouvé la mort entre 2015 et 2016.

 

Source : SeaLife

 

Le parc de Great Yarmouth semble particulièrement touché. Ce sont en effet 812 des 2293 animaux du parc qui ont péri sur la période. Merlin Entertainment, l'entreprise qui gère la chaîne Sea Life, s'est défendu en affirmant que ces chiffres plus élevés que dans les autres parcs étaient notamment dus à l'importante population de méduses de Great Yarmouth, et à la haute mortalité de ces dernières.

 

Un porte-parole de l'entreprise a déclaré :

 

Great Yarmouth Sea Life jouit d'une réputation très enviable pour son travail d'ambassadeur, pour la protection des requins. Les aquariums ne peuvent pas être comparés de la sorte en raison de la variété de leurs animaux. Ces animaux ont tous des durées de vie et des âges différents, leurs quantités sont différentes d'un site à l'autre.

 

Source : Sea Life

 

Du côté du parc de Scarborough, on comptabilise 965 décès, mais Merlin Entertainment a précisé qu'il s'agissait d'une erreur de formatage et que le vrai chiffre était 590. Le conseil de la ville a été saisi et se penche désormais sur les problèmes de cohérence entre les deux nombres.

 

Ben Garrod, biologiste marin, a déclaré au micro de la BBC qu'il était choqué par une telle mortalité.

 

Vous ne vous rendriez pas dans un hôpital en pensant que vous avez une chance sur trois de mourir. Vous ne vous attendriez pas à ça dans un zoo. Je ne pense pas que ça soit acceptable.

 

Pour lui, le taux de mortalité ne devrait pas dépasser les 10 %. Face à ces morts en grand nombre, l'association Captive Animals' Protection Society a demandé à ce qu'une enquête soit menée, pour faire toute la lumière sur les conditions de vie des animaux.

 

Via : BBC

ADVERTISING