Un producteur de viande bovine végétarien décide d’envoyer ses vaches dans un refuge

ADVERTISING

Au Royaume-Uni, Jay est un éleveur de viande bovine pas tout à fait comme les autres. Après plusieurs années de travail, il a décidé d'offrir à ses vaches la vie dont elles ont toujours rêvé en les envoyant dans un sanctuaire.

 

éleveur vache végétarienCapture écran de la vidéo de la BBC – Source : Facebook/BBC

 

Jay est végétarien, et il pense que les vaches, tout comme les humains, sont capable de ressentir des émotions, et de sentir lorsqu'elles vont être tuées. Il a déclaré à la BBC dans une interview :

 

On voit quand elles sont heureuses, tristes ou qu'elles s'ennuient. On peut voir qu'elles ressentent des choses en observant leur regard.

 

éleveur vache végétarienCapture écran de la vidéo de la BBC – Source : Facebook/BBC

 

Mais alors comment un végétarien s'est retrouvé à la tête d'un élevage de viande bovine ? Tout simplement car il en a hérité de son père, décédé en 2011. Il s'est alors senti obligé de reprendre la ferme familiale et de la faire prospérer.

 

Quand on hérite d'une ferme, on sent qu'il est dans notre devoir de l'entretenir.

 

Pendant plusieurs années, Jay a donc repris l'activité de son père et a envoyé des centaines de vaches à l'abattoir.

 

C'est très difficile de s'occuper des animaux pendant deux ou trois ans, d'apprendre à les connaître, et de les envoyer à l'abattoir. J'avais l'impression de les trahir.

 

En revendant ses vaches pour leur viande, Jay pourrait espérer gagner envions 50 000 euros, mais ce n'est pas l'argent qui l'intéresse.

 

éleveur vache végétarienCapture écran de la vidéo de la BBC – Source : Facebook/BBC

 

Au lieu de ça, il a décidé de les confier au Hillside Animal Sanctuary, où elles pourront couler des jours heureux.

 

J'espère qu'elles vont dévaler la rampe du camion, se ruer dans le champ et se dire 'Ça y est, on est en vacances !'".

 

éleveur vache végétarienCapture écran de la vidéo de la BBC – Source : Facebook/BBC

 

Jay a dit au revoir à ses amies, non sans quelques larmes versées. Mais il sait à présent que leur sort n'est plus entre les mains de l'industrie de la viande et qu'elles pourront vivre heureuses jusqu'à la fin de leur vie.

 

ADVERTISING