Un ours polaire âgé de 26 jours décède dans un zoo de Berlin et relance le débat sur leur captivité

ADVERTISING

Au début du mois de janvier, une oursonne polaire est décédée au zoo du Tierpark à Berlin alors qu'elle n'était âgée que de 26 jours. C'est la deuxième fois en une année qu'un très jeune ourson décède au zoo, puisque Fritz, né de la même ourse, a succombé à une hépatite à l'âge de quatre mois.

 

"Cela nous rend tristes"

 

L'oursonne était tellement jeune qu'elle n'avait pas encore été nommée et sa mort très soudaine a surpris tout le personnel du parc zoologique. En effet, la veille de son décès elle était en bonne santé et avait été vue en train de téter sa mère, Tonja, une ourse polaire âgée de huit ans.

 

Source : Tierpark

 

Pourtant, le lendemain matin, les gardiens se sont aperçus sur les caméras de surveillance qu'elle ne bougeait plus. La cause officielle n'a pas encore été déterminée mais il semblerait qu'il s'agisse de déshydratation. Personne n'est en mesure d'expliquer pourquoi l'oursonne polaire a cessé de boire suffisamment de lait maternel.

 

Florian Sicks, soigneur des ours polaires du Tierpark explique dans un communiqué que cela semble normal mais reste choquant pour le personnel :

 

Nous savons que la mortalité parmi les oursons est très élevée durant les premières semaines, pourtant nous sommes toujours déprimés et cela nous rend tristes.

 

Un deuxième espoir déçu

 

Cette mort fait suite à celle de Fritz, un ourson issu de la même ourse polaire, mort d'une hépatite à quatre mois. Avant Fritz, cela faisait 22 ans qu'aucun ourson n'avait vu le jour au zoo du Tierpark.

 

Source : Tierpark

 

Cette naissance avait suscité l'enthousiasme des amateurs d'ours polaires qui voyaient en Fritz, le successeur de Knut, né en 2006 dans le zoo de Berlin situé à Charlottenburg, de l'autre côté de la ville. Knut était le premier ours polaire né en captivité depuis une trentaine d'années et il est décédé à seulement cinq ans (un ours polaire vit entre 20 et 30 ans en captivité).

 

La captivité en cause

 

Pour les activistes de la cause animale, la mort de Knut et de Fritz et sa soeur sont toutes liées à la même cause : leur captivité. D'après eux, les ours polaires sont maintenus en captivité malgré le fait que ces morts prouvent leur mal-être, uniquement car ils rapportent beaucoup d'argent.

 

En effet, Knut avait permis au zoo de Berlin de faire d'importants bénéfices grâce aux produits dérivés à son effigie. Une pétition ,adressée au directeur du Tierpark, demande aujourd'hui à ce que les ours polaires des zoos de Berlin soient confiés à des sanctuaires. Elle a déjà réuni plus de 100 000 signatures.

 

 

La captivité des ours polaire est régulièrement pointée du doigt, notamment car un grand nombre d'entre eux se laissent mourir de chagrin. C'est le cas de Szenja, ourse polaire du parc aquatique américain SeaWorld, de Arturo, le seul ours polaire d'Argentine, ou de Pizza, retenu captif dans un aquarium en Chine.

 

* * *

 

Chez Holidog, nous voulons améliorer la vie de nos compagnons : nous vous permettons de le laisser en famille d’accueil pendant vos voyages (testez la garde), de le combler avec une box chaque mois (il va adorer) et de lui donner le meilleur avec notre nouveau service de nutrition (découvrez l'alimentation sur-mesure pour votre chien). Merci de nous faire confiance !

ADVERTISING