Un loup agonisant se laisse recueillir pour pouvoir mourir parmi les hommes

ADVERTISING

Mardi 29 janvier 2019, Lindsay Negre, une jeune habitante du village d'Angoustrine (Pyrénées-Orientales), a recueilli un loup agonisant qui s'était approché des demeures humaines pour vivre ses dernières heures, comme le rapporte le journal Le Parisien.

 

Lindsay avait déjà croisé l'animal quelques jours plus tôt, au cours d'une de ses promenades. Elle confie :

 

Je voulais le revoir pour refaire de belles photos. Je ne pensais même qu’à ça. Le premier jour, j’étais repartie avec des étoiles plein les yeux. Et il m’a fait ce grand plaisir de croiser à nouveau mon chemin.

 

Source : Pixabay

 

Lors de leur seconde rencontre, le loup s'est pourtant laissé approcher. Lindsay poursuit :

 

Il ne fuyait pas, bien au contraire. J’avais peur qu’il aille sur la route pour se faire écraser ou provoquer un accident. Un ami m’a donné une corde. Je me suis approchée. J’ai réussi à lui passer la corde autour du cou. Il n’était pas agressif du tout. Et ainsi je l’ai guidé vers le garage. Je suis restée près de lui. C’était la fin. Il ne parvenait pas à se tenir sur ses pattes.

 

L'animal, infesté de parasites, souffrait également de dénutrition. Incapable de chasser dans la région enneigée de la Cerdagne, le loup a fini par succomber à l'épuisement. Lindsay a immédiatement prévenu les pompiers et les agents de l’Office national des forêts et de la faune sauvage, qui sont venu récupérer la bête agonisante.

 

Source : Pixabay

 

Malheureusement, ils ont dû se résoudre à euthanasier l'animal le lendemain, son état beaucoup trop grave ne laissant présager aucune issue heureuse. La dépouille du loup a par la suite été confiée au laboratoire d’analyse des Pyrénées-Orientales, qui procédera à une autopsie afin de déterminer avec précision les causes de sa mort.

 

Lindsay, de son côté, conclut :

 

Je suis triste. J’ai encore de la peine. Je crois que je ne l’oublierai jamais.

ADVERTISING