Un lion « réduit en esclavage » en direct sur un plateau de télévision. Brigitte Bardot en colère

ADVERTISING

Vendredi 6 janvier, un lion en cage a été installé sur le plateau de l'émission "Actuality" diffusée en direct sur France 2. Thomas Thouroude, le présentateur, voulait lancer plusieurs défis à ses invités, et notamment celui d'approcher l'animal.

 

lion-france-2-actuality-barot-9Source : Actuality / France 2

 

La séquence a été diffusée en fin d'émission et le lion a passé ainsi plus d'une heure dans cette cage exiguë, sous les projecteurs. Au moment du défi, Thomas Thouroude, accompagné des deux invités et d'un dresseur, entrent dans la cage du lion et le font avancer sur des plateformes. Grâce à de longs pics manifestement pointus sur lesquels est accrochée de la nourriture, le dresseur maintient le félin dans un état de soumission et le récompense lorsqu'il se comporte comme il le désire.

 

lion-france-2-actuality-barot-3Source : Actuality / France 2

 

Un traitement dégradant que Brigitte Bardot et sa fondation n'ont pas manqué de pointer du doigt. Sur Twitter, l'ancienne actrice s'est indignée :

 

Lion réduit à l'esclavage sur le plateau d''Actuality'. […] Inadmissible et scandaleux que France 2, chaîne publique, exhibe un lion dans une cage minuscule pendant plus d'une heure lors de l'émission Actuality.

 

 

"Divertissement médiocre"

La grande défenseur des animaux a enfoncé le clou et a qualifié cette émission de "divertissement médiocre", faisant écho au scandale provoqué par la présence d'animaux sur le plateau de Secret Story, révélé en septembre dernier par The Holidog Times.

 

Brigitte Bardot condamne également un autre défi proposé dans l'émission qui consistait à consommer des insectes vivants, face caméra :

 

'Actuality', divertissement médiocre qui n'a pas la fonction d'exhiber un animal sauvage ni de faire manger cru des insectes vivants.

 

lion-france-2-actuality-barot-8Source : Actuality / France 2

 

Le lion exhibé sur le plateau d''Actuality', baptisé Clarence, est âgé de 22 ans et appartient au cirque Pinder. Pour agir contre les cirques qui utilisent des animaux sauvages, vous pouvez demandez à votre maire d’interdire la venue de compagnies accompagnées d’animaux dans votre ville ou encore signer cette pétition lancé par la Fondation 30 Millions d’Amis.

 

Et pour connaître les communes françaises qui agissent en faveur des animaux, vous pouvez visiter le site de l’association Code Animal.

ADVERTISING