Un laboratoire anglais est accusé d’avoir expérimenté illégalement sur 180 000 souris

ADVERTISING

Selon un rapport venu tout droit du Bureau de l'Intérieur anglais et publié par le journal The Telegraph le 1er avril 2018, un laboratoire a fait du zèle en dépassant par accident son nombre de souris autorisé.

 

La licence octroyée au laboratoire permettait à ce dernier d'utiliser environ 120 000 souris, au cours d'un de ses projets. Pourtant, ce sont près de 180 000 souris supplémentaires qui ont vu le jour, souris qui ont également servi aux expérimentations.

 

Source : Alamy

 

Malgré cette incartade, le laboratoire n'a reçu qu'une lettre de réprimande et ses activités n'ont pas été suspendues. D'après les scientifiques en charge du projet incriminé, l'erreur a été provoquée par une mauvaise gestion des bases de données.

 

Ce problème de gestion par le laboratoire n'a pas seulement impacté les souris. Selon le rapport, d'autres erreurs sont à déplorer. Un primate a par exemple été laissé dans un incubateur après une opération, tandis que des rongeurs sont morts de faim ou de soif, après avoir été "oubliés". D'autres, enfin, sont morts asphyxiés dans leurs cages dépourvues de ventilation.

 

Source : istock

 

Enfin, une mauvaise communication a coûté la vie à 74 poussins, après que ceux-ci ont été laissés près de 65 heures sans eau ni humidité.

 

Des faits qui ont déclenché  la colère de Jan Creamer, présidente de l'association National Anti-Vivisection Society :

 

Un tel échec dans la prise en charge et les soins basiques d'animaux utilisés pour la recherche est dérangeante et pose des questions quant à la conformité des procédures et à la souffrance engendrée.

 

Source : M. Keller

 

Les organisations opposées à l'expérimentation animale mettent en avant l'existence de méthodes alternatives, qui n'impliquent pas la souffrance animale. L'utilisation de tissu reconstitué en laboratoire, par exemple, apporte de meilleurs résultats. L'utilisation des nouvelles technologies permet également des simulations par ordinateur.

 

En Europe, l'expérimentation animale fait chaque année 12 millions de victimes. La France arrive en première position, avec le triste record de 2 millions d'animaux par an.

 

L'association One Voice lutte depuis de nombreuses années pour l'arrêt de l'expérimentation animale et le développement de méthodes alternatives, pour les soutenir, c'est par ici.

ADVERTISING