Un homme est condamné à la peine maximale pour avoir défenestré son chiot

chiot défenestré
ADVERTISING

En février 2018, Attila, un chiot Amstaff de huit mois avait connu une mort brutale : après des mois à le battre avec ses pieds, ses poings ou un marteau, son maître l'a défenestré du 3ème étage de son immeuble à Neuilly-sur-Marne. Le chiot n'a pas survécu à ses blessures et son maître, âgé de 19 ans, a été condamné mi-mai.

 

"Attila est morte d’une hémorragie massive"

 

Attila vivait avec son maître, sa compagne et le chien de sa compagne. Les deux chiens étaient souvent battus et peu nourris. Attila avait même été recueillie quelques jours par un ami du couple, selon ce dernier dans le but de "la protéger", car il craignait pour la vie de la petite chienne.

 

amstaff

 

Ce jour-là, son maître bat une nouvelle fois Attila et finit par la jeter par la fenêtre de son logement. Les avocats de la Fondation 30 Millions d'Amis – partie civile dans cette affaire – racontent :

 

Des témoins qui étaient dehors ont entendu les coups et la chienne qui hurlait à la mort. Attila est morte d’une hémorragie massive par éclatement de la rate et du rein due à un choc violent latéral par un coup de pied ou un objet.

 

L'autre chienne du foyer, âgée de deux ans semble avoir une vie tout aussi difficile car, après examen vétérinaire, elle présente des cicatrices de plaies dues à des morsures au niveau des oreilles et des pattes. Elle aurait donc probablement participé à des combats de chiens.

 

La peine maximale requise

 

Jugé en comparution immédiate, le jeune homme n'a semblé montrer aucun remords. Selon sa version des faits, des dealers seraient en réalité à l'origine de la mort de l'Amstaff.

 

Pourtant, un texto envoyé par sa compagne à sa mère prouve qu'il est bien la personne qui a tué le chiot.

 

Il l’a jetée par la fenêtre, elle était déjà dans un sale état avant.

 

La peine maximale de prison pour "cruauté envers un animal" a été retenue contre le jeune homme. Il a donc été condamné à 2 ans de prison ferme ainsi qu'a une interdiction définitive de détenir un animal et au versement de dommages et intérêts.

 

L'autre chienne a été placée en famille d'accueil et sa maîtresse sera également jugée avant la fin de l'année 2018.

 

Pour la Fondation 30 Millions d'Amis, cette application de la peine maximale est une victoire. Comme l'explique sa Présidente, Reha Huttin :

 

Chaque année, la Fondation 30 Millions d’Amis se porte partie civile dans 250 affaires. Et parmi tous ces procès, on voit bien que les magistrats appliquent les peines avec beaucoup plus d'audace !

 

Si vous souhaitez aider la Fondation à continuer ce travail, qui a notamment permis la publication du premier Code de l'Animal, vous pouvez leur faire un don.

 

ADVERTISING