Un homme enterre son chien vivant pour s’en débarrasser. Tout un village se mobilise

PUBLICITE

C'est une affaire tragique qui mobilise les habitants de Turquant depuis plusieurs semaines. Le 11 décembre dernier, un résidant de cette commune située près de Saumur, en Maine-et-Loire, a fait une découverte bouleversante. Alors qu'il promenait son chien, il entend des aboiements de détresse en provenance du sol.

 

Stupéfait, il découvre un Épagneul breton recouvert sous plusieurs centimètres de terre "fraichement remuée" et bloqué par des tôles métalliques ainsi que des bûches de bois.

 

aslan-chien-enterre-vivant-2Source : Aslan : un chien enterré vivante / Facebook

 

Interrogé par France 3, le promeneur raconte :

 

Quand je l'ai sorti, j'avais l'impression qu'il ne respirait plus, je l'ai pris contre moi et je l'ai stimulé. Il a pu reprendre un souffle.

 

L'homme a immédiatement emmené l'Épagneul, qu'il baptise Aslan, à la clinique vétérinaire la plus proche. À son arrivée, l'animal est dans un état critique. Le praticien le place alors sous perfusion et le dépose sur une plaque chauffante car il souffre d'hypothermie et de déshydratation.

 

Deux jours de soins intensifs

 

Malheureusement, l'état de santé d'Aslan ne s'améliore pas. Après deux jours et demi de soins intensifs, la décision est prise de lui épargner une agonie pénible. En concertation avec "Droits de Vivre", une association de protection animale, le vétérinaire procède à l'euthanasie. "Aslan est donc parti pour son dernier voyage mardi soir [13 décembre, Ndlr] en compagnie des membres Saumurois de l'association", relate la presse locale.

 

aslan-chien-enterre-vivant-1Source : Aslan : un chien enterré vivante / Facebook

 

Un chasseur de 44 ans interpellé

 

L'association "Droits de Vivre" a décidé de déposer plainte pour "acte de cruauté envers un animal". Le 5 janvier dernier, le propriétaire de l'animal est interpellé grâce à sa plaque d'immatriculation qu'un voisin avait notée au moment des faits.

 

Il s'agit d'un chasseur de 44 ans résidant dans une commune voisine. Selon le Kiosqueun titre régional, l'homme aurait assommé son chien de chasse prétendument sourd et aveugle avant de l'enterrer. Pour se défendre, il a affirmé que l'animal était mort au moment où il l'a placé sous terre.

 

Le chasseur a depuis été remis en liberté sous contrôle judiciaire. Ses armes et ses autres chiens lui ont été confisqués et il encourt une peine de 2 ans de prison et de 30 000 euros d'amende.

 

Près de 40 000 signatures pour que "justice soit rendue"

 

Choqués par cette affaire révoltante, de nombreux habitants de la commune de Turquant accompagnés par des associations de protection animale ont souhaité se mobiliser. Le 15 janvier dernier, environ 80 personnes ont ainsi participé à une marche blanche en hommage à Aslan.

 

aslan-chien-enterre-vivant-15Source : Aslan : un chien enterré vivante / Facebook

 

À cette occasion, le témoin qui avait communiqué la plaque d'immatriculation du présumé coupable à la police s'est exprimé, comme le rapport encore le Kiosque :

 

Il a été dit que rien ne prouvait qu’Aslan était mort, mais croyez-vous qu’un promeneur l’aurait entendu s’il était mort ? Au moment où l’homme repartait, j’ai relevé la plaque d’immatriculation, alors que les jappements se faisaient toujours entendre […] Je suis donc en mesure d’affirmer que le chien a été enterré vivant.

 

Une pétition a été lancée sur la plateforme Change.org par l'association "Droits de Vivre" pour que l'enquête se conclue par une condamnation. "Aslan n'étant pas identifié, peut-être le propriétaire pensait-il échapper à d'éventuelles poursuites. Une peine maximum et exemplaire sera demandée pour rendre justice à Aslan. Cette pétition à été lancée afin d'apporter son soutient aux associations pour régler cette triste affaire", précise le texte accompagnant la pétition qui rassemble déjà près de 40 000 signatures.

 

Pour la signer, cliquez ici. Un groupe Facebook dédié à Aslan a également été lancé et promet de rassembler toute l'actualité liée à l'affaire. Pour le rejoindre, c'est ici.

 

* * *

 

Sur le même sujet

 

Tout le monde doit signer cette pétition pour plus de sévérité contre la cruauté envers les animaux

 

PUBLICITE