Un étudiant de 20 ans bat son chiot à mort parce qu’il urinait dans la maison

ADVERTISING

Le mois dernier, un étudiant de la University of Central Florida (en Floride, aux États-Unis) a été arrêté après avoir prétendument torturé, mutilé puis tué son chiot de 4 mois, selon le Département de Police d'Orange County.

 

Tout commence lorsque Luke Stripping emmène Julian, son jeune Shiba Inu (une race de chiens japonaise) chez le vétérinaire.

 

Le jeune homme, âgé de 20 ans, affirme alors aux employés de la clinique vétérinaire d'East Orlando que son chiot s'est cassé une patte deux jours auparavant, après avoir chuté entre des lattes en bois. Mais en effectuant une radiographie sur l'animal, le vétérinaire constate plusieurs autres fractures supplémentaires…

 

luke-stribling-1Source : OrlandoSentinel

 

Quelques jours plus tard, Luke Stribling se rend dans une autre clinique vétérinaire et utilise la même version des faits pour justifier la nouvelle blessure à la patte de Julian.

 

La semaine suivante, les services vétérinaires reçoivent un appel téléphonique de la clinique pour animaux de Waterford Lakes : un chien vient d'être battu à mort. Luke Stribling reconnait par la suite avoir "frappé l'animal à de nombreuses reprises par frustration", car il urinait dans sa maison.

 

Les radiographies posthumes effectuées sur le chien révèleront des fractures aux côtes, au sternum et à l'abdomen. L'animal est décédé suite à un traumatisme crânien.

 

L'étudiant a été placé en détention provisoire et devra désormais répondre de deux accusation de cruauté animale devant la justice américaine.

 

Via : OrlandoSentinel

 

ADVERTISING