Un éléphant en voie d’extinction tué au Zimbabwe par un chasseur de trophées

éléphant zimbabwe trophée
ADVERTISING

Le mois dernier, un éléphant menacé d'extinction connu sous le nom de "big tusker" ("gros animal à défenses", en français), a été tué par un chasseur de trophées au Zimbabwe. Les défenseurs de la cause animale sont en deuil.

 

Baptisé ainsi en raison de ses grandes défenses qui atteignent quasiment le sol, cet éléphant mâle faisait l'objet d'une étude par des chercheurs qui l'avaient équipé d'un collier émetteur. Malheureusement, ce dispositif de traçage ne lui a pas sauvé la vie, et il ne resterait actuellement plus que 25 de ses compères dans la nature.

 

Source : Shutterstock

 

La Frankfurt Zoological Society (FZS), qui étudiait l'animal, s'est exprimée à la suite de l'incident :

 

Il n'existe aucune loi pour protéger les animaux tracés à l'aide d'émetteurs au Zimbabwe. […] mais plutôt un bon sens général qui permet d'empêcher les chasseurs de tuer les animaux qui portent des colliers.

 

Aujourd'hui, le taux de mortalité est plus élevé que le taux de natalité chez les éléphants, et cela s'explique par le commerce grandissant de l'ivoire, et la perte de leur habitat naturel. Si la situation ne s'améliore pas, ils pourraient disparaître très prochainement.

 

Le David Sheldrick Wildlife Trust (DSWT), un organisme qui aide les éléphants en élevant les petits dont les parents ont été victimes de braconniers, a déclaré à The Dodo :

 

Les éléphants les plus touchés par la châsse aux trophées sont les mâles qui ont les plus grandes défenses, car leur capture est très "impressionnante". Mais ces mâles, qui sont aussi les plus vieux, sont les principaux reproducteurs, et leur taille et leur âge sont un indicateur de leur santé génétique. Les tuer revient à retirer ce patrimoine génétique de la population des éléphants sauvages. Les générations futures de cette espèce déjà en danger sont donc compromises.

 

Scott Blaise, PDG de Global Sanctuary for Elephants (GSE), a déclaré  :

 

L'avidité humaine l'emporte sur la valeur de la vie. Il reste très peu d'éléphants de ce statut iconique, car les chasseurs de trophées les éliminent un à un. Les éléphants tels que nous les connaissons pourraient ne plus jamais être les mêmes.

 

La Zimbabwe Professional Hunters and Guides Association (ZPHGA), une association de chasseurs et de guides, considère la mort de cet éléphant comme une "simple erreur due à un manque de communication". Une photo du chasseur, qui serait venu de Russie pour participer à la châsse, a été postée sur Internet. On peut y voir l'homme se tenir fièrement aux côtés de l'éléphant mort.

 

 Source : La Voix Des Animaux/Twitter

 

Un porte-parole du David Sheldrick Wildlife Trust a déclaré :

 

Avec tout ce que l'on sait sur les éléphants, sur leur conscience, leur structure familiale et leurs capacités émotionnelles, la châsse aux trophées est totalement injustifiée et dépassée. Le collier de cet éléphant aurait dû lui apporter une sécurité. Mais aujourd'hui, nous ne pourrons plus apprendre de ce mâle dont la vie aura été gâchée pour le frisson de la châsse.

 

Si vous aussi vous souhaitez que les éléphants et les autres animaux tracés soient protégés, vous pouvez signer cette pétition. Vous pouvez également aider les éléphants en faisant un don au  DSWT et au GSE.

 

Souvenez-vous, il y a tout juste deux semaines, un éléphant de cirque est décédé après un accident de la route. Deux autres éléphants ont été sévèrement blessés.

 

ADVERTISING