Un cerf poursuivi lors d’une chasse à courre est poussé à la noyade. Une association monte au créneau

Un cerf tué cruellement lors d'une chasse à courre
ADVERTISING

Le 6 janvier 2018, des membres du collectif Abolissons la Vénerie Aujourd'hui (AVA) ont tout tenté pour mettre un terme à une chasse à courre dans la forêt de l'Aigue, dans l'Oise.

 

En vain. L'équipage Rivecourt, mené par Florence de Lageneste, a pourtant été traqué pendant des heures par les protestataires, ce qui a par ailleurs donné lieu à des échanges tendus et électriques.

 

Source : AVA

 

Les anti-vénerie se sont donné rendez-vous devant une maison forestière, en début de matinée. Objectif d'AVA ? Perturber, deux fois par semaine, la chasse à courre et empêcher les véneurs d'arriver à leurs fins. Une trentaine de personnes, aux profils éclectiques, se sont ainsi réunies ce samedi matin. Certaines portaient de petites caméras ; une jeune femme, elle, s'était équipée d'un cor, en espérant pouvoir donner un faux signal.  Avant le départ, Stéphane Mercier, a tenu à rappeler :

 

Pas de violences, pas d’injures, pas d’entrave à la circulationSortez vos portables pour documenter la chasse, relever les infractions.

 

Source : AVA

 

L'équipage a fini par s'élancer sur la piste d'un cerf ; les membres d'AVA lui ont aussitôt emboîté le pas, le traqueur devenant presque le traqué. La technique des anti-vénerie est simple : ne pas lâcher la meute. Les véneurs sont cependant parvenus à pousser le cerf jusqu'à l'Aisne, où l'animal s'est jeté pour échapper aux chiens. Les chasseurs ont alors pris pied dans une barque pour se lancer à sa poursuite ; selon certains membres de l'association, qui ont filmé les derniers instants du cervidé depuis le jardin d'un particulier, le cerf aurait été purement et simplement noyé. La fin de la chasse s'est faite sous les huées et les cris des anti-vénerie, mais Florence de Lageneste s'est malgré tout défendue :

 

On l'a chassé tout à fait réglementairement dans toutes les règles de la vénerie.

 

Source : AVA

 

La vénerie, tradition ancestrale et cruelle

La pratique de la chasse à courre est depuis quelque temps sous le feu des critiques, et les incidents font de plus en plus les gros titres des journaux. Autrefois réservée à l'aristocratie, la vénerie s'est popularisée en France depuis le XXe siècle. Lors de ces chasses où les chiens occupent le devant de la scène, l'homme n'a qu'un rôle minime de contrôle, même s'il peut parfois participer à la mise à mort de l'animal traqué lors de l’hallali.

 

Le collectif AVA entend de son côté dénonce cette pratique, dont les participants semblent d'ailleurs jouir d'une certaine impunité du côté des politiques et des autorités. AVA explique :

 

Il ne s’agit pas ici de réguler la faune sauvage, ni même de manger la bête chassée. Une fois l’animal rattrapé, on le poignarde puis on laisse les chiens le dépecer, souvent encore vivant. Sa tête est conservée comme trophée et ses pattes offertes à des invités.

 

Source : AVA

 

Malheureusement, les véneurs comptent un soutien de poids en la personne du président de la République. Emmanuel Macron estime en effet que :

 

Les chasses traditionnelles font partie du patrimoine de notre pays, elles ne nuisent en rien aux espèces que l’on chasse et elles sont le reflet des traditions d’un terroir et d’un mode de vie.

 

Ce n'est pas ce que pensent une dizaine de sénateurs, qui, à l'initiative de Laurence Rossignol, ont déposé une proposition de loi visant à interdire la chasse à courre à partir du 1er juin 2018 en France. Ce texte est intervenu après la diffusion d'une vidéo-choc, montrant la mise à mort d'un cerf par des véneurs dans le jardin d'un particulier.

 

Regardez la vidéo tournée lors de la chasse (attention, le contenu est difficile) :

 

La chasse à courre noie un cerf dans la rivière

Samedi 6 janvier, devant les yeux des passants et des militants AVA impuissants, l'équipage Rivecourt poursuit un cerf jusque dans la rivière pour le noyer.
Ce n'est pas dans notre habitude de partager ce genre d'images insoutenables. Mais nous devons rendre compte de l'horreur à laquelle nous avons assisté ce jour-là.

Ensemble nous pouvons faire cesser cette barbarie :
Créez ou rejoignez un groupe AVA près de chez vous !
Diffusez cette vidéo au maximum !

ABOLISSONS LA CHASSE A COURRE

Publié par AVA sur lundi 8 Janvier 2018

 

* * *

 

Chez Holidog, nous voulons améliorer la vie de nos compagnons : nous vous permettons de le laisser en famille d’accueil pendant vos voyages (testez la garde), de le combler avec une box chaque mois (il va adorer) et de lui donner le meilleur avec notre nouveau service de nutrition (découvrez l'alimentation sur-mesure pour votre chien). Merci de nous faire confiance !

ADVERTISING

1 Comment