Un bébé Chihuahua malformé devait être euthanasié. Une association intervient

chihuahua abandonné vétérinaire
ADVERTISING

Dimitra Molossi, directrice adjointe du Social Tees Animal Rescue, a été témoin d'une scène pour le moins déchirante. Alors qu'elle était dans la salle d'attente d'un vétérinaire, un homme est entré pour laisser son chien à la réception, demandant qu'il soit euthanasié car il était "défectueux".

 

L'employé du centre de sauvetage a déclaré à The Dodo que l'homme qui avait abandonné le chien, un bébé Chihuahua, a exigé qu'il soit "piqué".

 

chihuahua abandonné vétérinaireSource : Social Tees Animal Rescue

 

Selon la réceptionniste, l'homme en question est le propriétaire d'une animalerie située non loin de la clinique, et il semblerait que personne ne voulait acheter la petite chienne Chihuahua. Il est connu pour "venir se débarrasser des animaux ici".

 

chihuahua abandonné vétérinaireSource : Social Tees Animal Rescue

 

A l'exception d'une malformation au niveau des pattes avant qui l'empêchait de marcher correctement, elle était comme tout autre petit chiot. Elle n'arrêtait pas de remuer sa queue, toute émue de rencontrer de nouvelles personnes.

 

Alors que la petite chienne était conduite chez le vétérinaire, Dimitra lui cherchait déjà une nouvelle maison avec l'aide de ses collègues sauveteurs. En hommage à son parcours et à la chance qu'elle a eue de trouver un nouveau foyer, ses parents adoptifs ont décidé de l'appeler Clover ("trèfle" en anglais).

 

Source : Social Tees Animal Rescue

 

Ses jambes étaient légèrement tordues, en raison d'une infection bactérienne non-traitée et du manque d'exercice physique durant les premiers mois de sa vie, ont indiqué les vétérinaires.

 

Ce soir-là, après plusieurs radios et vaccins, Clover a été conduite dans sa nouvelle maison. Elle a dû recevoir des antibiotiques ainsi que des anti-inflammatoires afin d'être totalement guérie.

 

Dimitra a déclaré que la petite chienne "ne souffre pas et commence déjà à remarcher correctement". Elle a ajouté que Clover "sentait tellement mauvais qu'on avait pas de mal à croire que personne ne s'occupait d'elle".

 

Clover est peut-être heureuse et en sécurité aujourd'hui, mais malheureusement, elle n'est pas un cas isolé. Des milliers d'autres chiots vendus dans des animaleries proviennent d'usines à chiots ou d'élevages intensifs qui n'offrent pas les soins vétérinaires adaptés, ni de contact humain.

 

chihuahua abandonné vétérinaireSource : Social Tees Animal Rescue

 

Ils sont par la suite séparés des mères qui restent dans les usines pour mettre bas à d'autres petits, jusqu'à ce qu'elles soient trop malades pour continuer.

 

La plupart des acheteurs, qui ne se doutent souvent de rien, paient jusqu'à 800 euros ou plus pour ces chiots qui sont souvent malades dès la naissance ou ont des anomalies congénitales.

 

Il y a trois mois à peine, la première Ministre Theresa May a annoncé que le gouvernement britannique introduirait des mesures plus sévères pour lutter contre les usines à chiots. Espérons que d'autres pays seront inspirés par cette démarche.

 

Les Chihuahuas font partie des chiens les plus touchés par ce commerce, car ils sont très petits et peuvent facilement être enfermés dans de petites cages ou enclos. Dimitra Molossi a déclaré :

 

Ce n'est qu'un bébé. Avec un peu de chance, elle ne se souviendra pas de cette histoire. Elle était juste assise dans une boîte dans une animalerie, et tout le monde l'ignorait à cause de ses jambes. Le propriétaire des lieux essayait probablement de la vendre pour au moins 1200 euros.

 

Heureusement, Clover semble aujourd'hui avoir surmonté cette épreuve. Pour l'heure, elle continue d'apprendre à marcher correctement, et sa mère adoptive lui fait des petits massages plusieurs fois par jour. Elle devrait être prête à rencontrer sa nouvelle famille très prochainement.

 

"Elle ne se rend même pas compte qu'elle est différente des autres, a déclaré Dimitra. Elle passe son temps à courir et à jouer, tout en remuant la queue".

 

ADVERTISING