Traumatisé, ce chien refusait de sortir. Il a croisé les bonnes personnes

ADVERTISING

Le destin de Louie n'était pas celui d'un chien comme nous les connaissons, ceux qui partagent notre vie et nous accompagnent au jour le jour. L'animal s'apprêtait à être massacré pour sa viande dans une ferme à Chungcheongnamo, en Corée du Sud. Il avait passé toute sa vie dans une minuscule cage, sans jamais jouer, manger dans une écuelle ou même se promener pour faire ses besoins. Il n'aurait quitté sa cage que pour une seule raison : aller à l'abattoir. Mais son destin a changé quand Humane Society International (HSI) a décidé d'agir, comme le rapporte le site The Dodo.

 

dog-louie-dogmeat-rescue-5Source : Kim Manchul/HSI

 

En 2015, l'HSI a en effet passé un accord avec le fermier, monsieur Kim. En échange de la libération des 103 chiens qu'il avait dans sa ferme, ils lui apporteraient l'aide nécessaire pour transformer sa propriété en rizière. Les animaux, quant à eux, allaient s'envoler pour l'Amérique du Nord. L'adoption de ces chiens en Corée étant en effet très difficile, en raison du stigmate entourant les chiens destinés à l'abattoir, les animaux ont été envoyés aux États-Unis, dans le refuge de Sacramento SPCA, situé en Californie.

 

dog-louie-dogmeat-rescue-4Source : Sacramento SPCA

 

Louie, Mastiff de 29 kilos, était un peu timide, à juste raison, et méfiant – rien d'étonnant pour un chien qui a passé sa vie dans une cage étriquée. Louie était cependant un cas extrême. Le chien avait énormément de difficultés à marcher et refusait simplement de sortir. Trop lourd pour être porté, il restait des heures dans le jardin. Sarah Varanini, coordinatrice des familles d'accueil pour la SSPCA, confie à The Dodo :

 

Les premières fois qu'il était dans le jardin, il ne savait pas trop quoi faire.

 

dog-louie-dogmeat-rescue-2Source : Sacramento SPCA

 

L'association craignait que le chien ne trouve pas de famille d'accueil. Les bénévoles le désignaient même affectueusement comme un "éléphant dans le magasin de porcelaine".

 

Fort heureusement, Monica Engebretson est tombée sur la page de Louie, sur le site de la SSPCA, et a immédiatement décidé d'aller lui rendre visite avec sa chienne, Cherry, et sa fille. Elle était cependant un peu inquiète du comportement dominant de Cherry, trouvée abandonnée avec une lourde chaîne autour du cou.

 

Lorsque la mère et sa fille ont vu Louie dans sa cage, le chien était terrifié. Quand elles se sont approchées pour le caresser, il s'est levé pour s'éloigner. Les volontaires du refuge ont dû porter le chien pour qu'il puisse rencontrer sa nouvelle famille potentielle. Monica explique :

 

Louie a été gentiment poussé et à moitié porté à travers le hall, comme un manifestant faisant preuve de désobéissance civile.

 

Mais Monica et sa famille ont malgré tout décidé de laisser Louie et Cherry se rencontrer. Personne n'aurait pu prévoir ce qui allait arriver ensuite.

 

dog-louie-dogmeat-rescue-3Source : Sacramento SPCA

 

Cherry et Louie se sont immédiatement bien entendus, battant de la queue à tout rompre, se frottant le museau. Louie est devenu un "chien totalement différent". Alors que les deux animaux s'amusaient comme des fous, les inquiétudes de Monica se sont aussitôt envolées. Ils étaient faits l'un pour l'autre. La transformation de Louie était sidérante.

 

J'ai vu qu'en lui se cachait un vrai chien, et pas juste une coquille vide, et qu'on pourrait travailler avec lui, avec l'aide de Cherry.

 

dog-louie-dogmeat-rescue-6Source : Monica Engebretson

 

La famille a décidé d'adopter Louie, et depuis, Cherry et lui sont devenus les meilleurs amis du monde. La chienne aide le Mastiff à se rapprocher de ses humains, à faire confiance à sa famille, à se déplacer plus facilement et à ne plus craindre l'extérieur ou le cabinet du vétérinaire.

 

dog-louie-dogmeat-rescue-1Source : Monica Engebretson

 

Louie vit avec sa nouvelle famille depuis un an désormais, et sa personnalité s'affirme de plus en plus :

 

Il est un peu bêta et exigeant, […] et il pense aussi que s'il s'assoit, il doit automatiquement avoir une friandise.

 

dog-louie-dogmeat-rescue-7Source : Monica Engebretson

 

Louie est bien la preuve que les chiens des fermes à viande sont des chiens comme tous les autres, et que leur destin ne doit pas être celui de finir à l'abattoir. Louie a enfin trouvé le bonheur auprès d'une famille capable de l'aider et de l'accepter.

 

Beaucoup d'autres chiens comme Louie attendent toujours d'être sauvés. N'hésitez pas à faire un don à l'HSI en cliquant ici.

ADVERTISING