Tout ce que vous devez savoir pour éviter la maladie des griffes du chat

ADVERTISING

Aucun vaccin n'existe contre la maladie des griffes du chat – également connue sous le nom de lymphoréticulose bénigne d'inoculation – qui se transmet, comme son nom l'indique, par une griffure de félin.

 

Si dans la majorité des cas, un être humain développe la maladie s'il est griffé ou mordu par un chat porteur de la bactérie, elle peut cependant parfois se transmettre par une simple caresse ! Il est donc essentiel de savoir comment limiter les risques de contamination de cette bactérie infectieuse.

 

griffeduchat-2Source : TopSanté

 

Chez l'animal, une absence de symptômes

 

La maladie des griffes du chat est redoutable en ce qu'elle est difficile à déceler chez le félin. Bien souvent, elle évolue chez l'animal sans symptômes visibles. Les chats passant beaucoup de temps à l'extérieur sont davantage exposés que les chats d'appartement, et il en va donc de même pour leurs humains.

 

Ainsi, contrôler l'accès passé à l'extérieur est un moyen simple de limiter la contamination. Vérifiez – et si besoin, traiter – la présence de puces dans le pelage de l'animal est également primordial.

 

D'autre part, il a été observé que les jeunes chats (moins d'un an) était davantage exposés à la maladie. Il faut donc être vigilant au moment d'une éventuelle adoption.

 

griffesduchat-4Source : Medlicker

 

Les symptômes de la contamination humaine 

 

– Apparition d'un ou de ganglions gonflés et douloureux d'un seul côté du corps

 

– Fatigue et perte d'appétit

 

– Maux de tête

 

– Douleurs abdominales (parfois)

 

– Conjonctivite (rarement)

 

griffeduchat-1Source : FuturaSciences

 

Les modes de contamination

 

La maladie des griffes du chat peut être contractée par l'être humain de plusieurs façons :

 

–  Les morsures et griffures 

 

Le mode de contamination le plus courant est lorsqu'une personne est griffée ou mordue par un chat porteur de la bactérie.  Si vous devez lui administrer un traitement ou êtes amenés à le transporter, veillez à le tenir correctement afin de ne pas vous faire griffer.

 

Si vous avez été mordu ou griffé par votre chat et suspectez et suspectez d'avoir été contaminé,  nettoyez au savon et désinfectez vos plaies. Si dans les jours qui suivent, des ganglion apparaissent, il est vivement recommandé d'aller consulter un médecin.

 

– Les caresses

 

Une récente étude américaine a établi un constant alarmant : si un chat porteur de la maladie a des puces, les excréments de ces dernières, présentes sur le pelage du félin rendent les caresses de l'animal potentiellement dangereuses. Elles peuvent en effet pénétrer la peau de l'être humain au niveau de lésions ou de plaies.

 

– La voie oculaire 

 

La contamination peut également s'effectuer par voie oculaire si l'individu concerné se frotte les mains après avoir touché l'animal porteur de la bactérie.

 

Pour cela, il est impératif de respecter des mesures d’hygiène strictes : si vous avez été au contact d’un animal ou de ses excréments, pensez à vous laver systématiquement les mains à l’eau et au savon immédiatement après et à ne pas vous frotter les yeux. Réitérez le lavage de mains plusieurs fois par jour, par précaution.

 

– Les piqûres de puces

 

Dans certains cas, une simple piqûre de puce peut également transmettre l'infection à l'être humain.

 

– Le contact avec un objet du sol 

 

Enfin, plus rare mais toujours envisageable, la contamination peut se faire via le contact avec un objet du sol qui a lui-même été contaminé (ronces, épines, échardes, débris de bois…), la bactérie de la maladie étant également présente dans le sol.

 

griffesduchat-7Source : Pawewomecats

 

Attention : les chiens aussi sont exposés à la bactérie 

 

Malgré son nom, la maladie des griffes du chat n'est pas réservée à ce dernier et peut également toucher les canidés. Certes, le chat est à l'origine de 90% des cas de transmission à l'être humain, mais les chiens peuvent eux aussi être porteurs de la bactérie.

 

Comment se traite la maladie ?

 

Un traitement à base d’antibiotiques de quelques semaines est nécessaire pour enrayer l'infection chez l'animal.  de quelques semaines permet alors de traiter l’animal.

 

L'étude indique en outre que ce sont les enfants qui sont les plus susceptibles de contracter la maladie, en particulier ceux âgés entre 5 et 9 ans. Avec eux, les personnes immunodéprimées ou celles côtoyant des chats en milieu professionnel (éleveurs, vétérinaires…) sont les plus exposées. Traiter un chat infecté est donc, dans la majorité des cas, inutile si tous les membres sont en bonne santé.

 

Si la maladie des griffes du chat doit être prise au sérieux, sa prévention est relativement simple si vous respectez les consignes précédemment évoquées. Pour éviter toute contamination, une bonne hygiène et des traitements antiparasitaires réguliers devraient faire l'affaire.

 

Via : NouvelObs

ADVERTISING