Top 7 des dangers du printemps pour votre chat

dangers du printemps pour le chat
ADVERTISING

Avec le printemps, les animaux de compagnie passent de plus en plus de temps à l'extérieur, à profiter de la nature. Mais un terrain de jeu plus grand peut aussi signifier l'apparition de nouveaux dangers pour les chats.

 

Chutes, épillets, allergies… Autant de menaces pour la santé de votre chat qu'il convient de prendre au sérieux pour pouvoir réagir au plus vite si nécessaire.

 

Vous retrouverez ici les sept dangers du printemps pour votre chat et apprendrez comment y face au mieux.

 

1. Tiques et puces : attention aux parasites du chat

 

Votre chat peut attraper des puces et des tiques tout au long de l'année, cependant la hausse des températures au printemps augmente considérablement leur nombre.

 

Les chats d'appartement sont tout aussi concernés que les chats ayant un accès à l'extérieur car ces parasites peuvent s'accrocher à vos vêtements, avant d'arriver dans les poils de votre animal de compagnie.

 

puces chatSource : Terminix

 

Une seule puce peut pondre jusqu'à 50 oeufs par jour. Leur prolifération est difficile à maîtriser et peut provoquer chez votre chat des démangeaisons intenses. S'il se gratte beaucoup votre chat peut même finir par se blesser.

 

Les tiques sont des parasites encore plus dangereux pour votre chat. Elles peuvent provoquer une anémie féline ou peuvent transmettre des maladies potentiellement mortelles telles que la maladie de Lyme, l'ehrlichiose ou encore l'hémobartonellose féline.

 

Les tiques sont particulièrement difficiles à repérer chez le chat car, contrairement au chien, elles ne provoquent pas de démangeaisons.

 

Pour lutter contre les parasites du chat il est donc recommandé d'inspecter ses poils régulièrement, en le brossant par exemple.

 

Vous pouvez aussi utiliser des produits antiparasitaires pour chat. Un insectifuge vous permettra d'éloigner les insectes en prévention. Un insecticide vous permettra de tuer les parasites déjà présents sur votre chat et de repousser les autres.

 

2. Les allergies menacent aussi votre chat

 

Les allergies font partie des dangers du printemps pour votre chien, mais aussi pour votre chat. Le pollen, la poussière et les acariens peuvent provoquer des réactions allergiques chez les chats.

 

allergie du chatSource : Catster

 

L'allergie féline la plus courante est l'allergie aux puces. Elle entraîne une dermatite allergique à la piqure de puce (DAPP) et peut pousser un chat atteint à se gratter jusqu'au sang.

 

Tous les types d'allergies se manifestent à travers les symptômes suivants : toux, irritations de la peau, perte de poils, vomissements…

 

N'hésitez pas à consulter votre vétérinaire dès l'apparition de l'un de ces symptômes, lui seul pourra vous prescrire un traitement anti-allergique pour chat adapté.

 

3. Les dangers du jardin pour votre chat : plantes toxiques et produits d'entretien

 

Les chats ont régulièrement besoin de manger des plantes ou de l'herbe à chat pour se purger. Il n'est donc pas rare de voir des chats croquer dans les plantations d'un jardin. Cependant, certaines plantes sont très toxiques pour les chats :

 

  • Chèvrefeuille
  • Jacinthe
  • Belladone
  • Muguet
  • Lierre
  • Aconit
  • Dieffenbachia
  • Arum
  • Philodendron
  • Aloes
  • Amaryllis
  • Mimosa du Japon ou Poinctana
  • Ficus

 

L'ingestion de l'une de ces plantes peut entraîner une intoxication. Cela peut causer des troubles digestifs, cardiaques ou du système nerveux.

 

Si vous voyez votre chat vomir, avoir la diarrhée, faire de l'hypersalivation ou encore trembler, emmenez-le immédiatement chez le vétérinaire. Si vous savez quelle plante votre chat a mangé, emmenez-en quelques feuilles ou des fleurs pour que votre vétérinaire puisse identifier l'origine de l'intoxication.

 

4. Prévenez les chutes de votre chat depuis un balcon ou une fenêtre

 

Les chats sont des animaux agiles, qui peuvent sauter depuis des hauteurs importantes sans se blesser. Mais il peut arriver qu'un chat glisse du rebord d'un balcon ou d'une fenêtre, et cela peut entraîner des fractures importantes ou un décès dans le cas de très grandes hauteurs.

 

chute de balcon chat

 

Il peut également arriver que votre chat tente de sortir par l'ouverture d'une fenêtre oscillo-battante ou d'un velux, se retrouve coincé et se blesse en tentant de se dégager.

 

Pour éviter ce genre d'incident, protégez vos fenêtres et vos balcons (moustiquaire, grillage…) ou veillez à être présent dans la pièce avec votre chat pour l'empêcher de trop s'en approcher.

 

5. Brossez votre chat pendant sa mue pour éviter les boules de poils

 

Au printemps, les chats commencent à perdre le poil supplémentaire que leur corps a produit pour affronter l'hiver. Lors de la mue, votre chat perd donc beaucoup plus de poils que d'habitude et risque ainsi d'en ingérer une grande quantité lorsqu'il fait sa toilette.

 

Des boules de poils trop grosses peuvent entraîner des vomissements, de la constipation et même des occlusions intestinales. Dans le cas d'une occlusion intestinale chez un chat, il est urgent de consulter un vétérinaire.

 

Pour éviter cette situation, vous pouvez brosser votre chat plus fréquemment que le reste de l'année et adapter son alimentation en augmentant son apport de fibres pour faciliter la digestion des boules de poils. L'herbe à chat est également un moyen de l'aider à se purger.

 

6. Attention aux épillets, très dangereux pour les chats

 

Les épillets sont l'un des plus grands dangers pour les chats et les chiens au printemps et en été. Ce sont des fleurs de plantes graminées qui, une fois sèches, s'accrochent au pelage des animaux qui passent à proximité.

 

épillets chatSource : Clinique vétérinaire

 

La graine peut alors s'infiltrer sous la peau du chat, ou encore dans son museau, ses yeux, ses oreilles, son anus ou son sexe et provoquer une infection.

 

Il est alors nécessaire de faire appel à un vétérinaire pour le faire retirer. Cela peut s'avérer très douloureux pour l'animal. Pour éviter cela, pensez à régulièrement vérifier les points sensibles de votre chat lorsqu'il revient de l'extérieur.

 

7. Les chenilles processionnaires, un grand danger du printemps pour les chats

 

Danger numéro 1 du printemps pour les chiens, les chenilles processionnaires sont aussi à surveiller lorsque l'on vit avec un chat. Ces chenilles vivent principalement dans le sud de la France et installent leurs nids dans les pins.

 

chenilles processionnaires chatSource : MJF

 

Elles sont recouvertes de poils très urticants qui peuvent provoquer de graves lésions en cas de contact avec des muqueuses. Si votre chat essaye de manger l'une de ces chenilles, il est indispensable de l'amener chez le vétérinaire avant que l'infection ne finisse par nécroser sa langue.

 

Les poils, s'ils sont inhalés, peuvent également atteindre les poumons. Enfin, si votre chat parvient à manger une chenille processionnaire, il va inévitablement souffrir de douleurs abdominales et vomir.

 

Attention donc aux endroits où votre chat à l'habitude de se balader, en particulier si des pins se trouvent à proximité.

 

ADVERTISING