Tempête Alex : inquiétude des éleveurs

PUBLICITE

La tempête Alex a laissé un champ de ruines derrière elle. Les dégâts dans les Alpes-Maritimes sont considérables, et le bilan humain, toujours provisoire, est de sept morts. De nombreuses personnes ont été touchées au niveau économique, en particulier les éleveurs, qui craignent désormais pour leur avenir, comme le rapporte le site d’informations BFMTV.

 

Solange Pelissero, éleveuse de vaches installée au nord de Tende, confie :

 

Il va falloir rentrer les bêtes à l’intérieur parce qu’il fera trop froid et il n’y aura plus assez d’herbe. Mais la grosse problématique, c’est qu’au 30 novembre on aura plus de quoi donner à manger à nos animaux. On pourra porter des vivres, mais c’est tout ce qu’on pourra faire. Le bois de chauffage pour les cinq mois d’hiver, l’accès ne sera jamais rétablis. Pour notre piste à nous, c’est au moins, une histoire d’année.

 

Source : Pixabay

 

Les éleveurs craignent de perdre l’ensemble de leurs revenus, et une vingtaine d’entre eux se trouvent en état d’urgence absolue. Michel Dessus, président de la chambre d’agriculture des Alpes-Maritimes, explique :

 

Aujourd’hui, il faut peut-être faire comprendre à certains éleveurs qu’il vaut mieux porter leurs bêtes dans le Var, en Italie ou dans un autre département. On ne veut pas que les éleveurs du département s’en aillent, mais s’il y a une période de neige ou de froid ça va être compliqué pour eux.

 

D’autant que les animaux ont eux aussi été très marqués par les intempéries et gardent pour certains des traumatismes. Solange Polissero confie :

 

On est en train d’étudier un circuit vers l’Italie. On essayer de ramener par la route les vaches à viande sur Breil. On essaye de ne pas voir trop loin pour ne pas avoir de désillusion.

PUBLICITE