Téléthon : nouvelles révélations choc sur le calvaire des chiens de laboratoire

ADVERTISING

Le 30 novembre, l'association de défense des animaux Peta (Pour une éthique dans le traitement des animaux), a publié une enquête à charge contre le Téléthon, accusé de financer des expérimentations causant de grandes souffrances à des chiens.

 

(Attention, les images sont difficiles.)

 

 

Les images ont été tournées en caméra cachée en 2013 par le collectif Animal Testing dans le laboratoire de neurobiologie de l'Ecole nationale vétérinaire d'Alfort (Enva) où ont lieu, selon Peta, des "expériences financées par l’AFM-Téléthon", l’association qui gère les fonds récoltés par le Téléthon.

 

telethon-chiens-cobayes-PETA-8Source : Peta / Animal Testing

 

On y découvre des Golden Retrievers et des Beagles élevés dans le cadre de recherches sur les différentes formes de myopathies, l'un des principaux combats du Téléthon. Les chiens y sont rendus malades, forcés de  "développer une dystrophie musculaire paralysante, y compris sous sa forme particulièrement aigüe, la dystrophie musculaire de Duchenne (DMD)", comme le souligne l'association.

 

Sur les images, leur souffrance est manifeste. Ils montrent notamment des difficultés respiratoires et de déglutition. Dans un communiqué, Peta explique :

 

Certains chiens finissaient par ne plus pouvoir manger et devaient alors être nourris au moyen d'un tube débouchant dans leur estomac. Les chiens survivants développent par la suite des problèmes cardiaques au fur et à mesure que la maladie attaque et affaiblit leur muscle cardiaque.

 

"La Beagle j'aimerais pas être à sa place. La souffrance, elle est réelle", commente ainsi l'un des scientifiques montrés à visage couvert dans la vidéo.

 

telethon-chiens-cobayes-PETA-2Source : Peta / Animal Testing

 

Des accusations que le laboratoire n'a pas encore démenti. Sur son site, on peut d'ailleurs lire que l'objectif des recherches conduites ont pour but "d’étudier des maladies neuromusculaires canines et félines et d’évaluer les bénéfices thérapeutiques apportés par de nouvelles stratégies de type pharmacologique, génique ou cellulaire ayant déjà fait leurs preuves in vitro ou sur des animaux de petite taille".

 

Surtout, un "soutien permanent de l'AFM" est confirmé mot pour mot.

 

 

Sur la vidéo, on voit également un homme le visage masqué présenté comme un représentant du laboratoire par Peta admettre qu'une large part des financements serait perdue si le public voyait l'état des chiens. "C'est sûr que si on leur montre nos chiens myopathes, ça risque de leur faire perdre beaucoup d'argent", explique-t-il.

 

telethon-chiens-cobayes-PETA-3Source : Peta / Animal Testing

 

L'association demande aujourd'hui à l'association AFM-Téléthon de cesser de financer "ces expériences cruelles sur les animaux, et à ne soutenir que des projets de recherche modernes et sans animaux".

 

Peta propose à tous ceux qui souhaiteraient que ces recherches cessent d'écrire à l'AFM-Téléthon via le formulaire disponible à la fin de cette page. Vous pouvez également signer cette pétition qui a déjà rassemblée plus de 42 000 personnes.

 

En Europe, l’expérimentation animale fait chaque année 12 millions de victimes. La France arrive en première position, avec le triste record de 2 millions d’animaux par an, dont 3000 chiens.

 

* * *

 

Sur le même sujet

 

La face cachée du Téléthon : expérimentations sur des chiens cobayes

 

ADVERTISING