Somme : un village sans aboiements

PUBLICITE

Yves Mainnemarre, maire de Bouvaincourt-sur-Bresle, petit village situé près d’Amiens (Somme), a pris un arrêté très particulier début septembre. Comme le rapporte le journal Ouest France, l’édile a en effet décidé d’ « interdire » les aboiements des chiens dans sa commune d’à peine 850 âmes.
 

Yves Mainnemarre explique :

 

Plusieurs personnes vivant dans des lotissements sont venues me voir pour se plaindre. Les chiens de leurs voisins aboyaient jour et nuit et elles n’en pouvaient plus.

 

Source : Pixabay

 
Le maire explique être allé à la rencontre des personnes incriminées, mais les discussions n’ont mené à rien. Il a donc décidé de frapper fort. Selon l’arrêté :

 

Les propriétaires sont tenus de prendre toute mesure propre à préserver la tranquillité du voisinage, ceci de jour comme de nuit.

 

Le maire ajoute :

 

Cet arrêté vise uniquement les aboiements qui persistent jour et nuit notamment dans les appartements. Les chiens qui aboient quand le voisin passe sur le trottoir d’en face, c’est évidemment autorisé et c’est tout à fait normal.

 
L’édile comprend cependant que l’arrêté puisse surprendre, mais il l’estime nécessaire avant de lutter contre les nuisances sonores. Les contrevenants s’exposent à une amende de 68 euros, puis à 180 euros si la somme n’est pas versée dans les 45 jours suivant la constatation de l’infraction. Yves Mainnemarre se montre cependant rassurant : il ne compte pas prendre d’arrêté pour faire interdire chaque nuisance liée à des animaux.

On est quand même à la campagne, c’est normal que les animaux fassent du bruit. Si je suis en retard pour les nourrir, mes vaches meuglent très fortement. Une personne est venue me voir en mairie pour me demander de prendre un arrêté pour les coqs qui chantent. Mais il n’en est pas question.

Avant de conclure :

Je suis certain que d’ici un an ou deux, d’autres maires vont également prendre cet arrêté. [Les habitants d’autres communes] soutiennent notre démarche et réclament la même chose dans leur ville.

PUBLICITE