Séquestré pendant 25 ans dans un minuscule trou sous un immeuble, il ne sait même plus marcher

PUBLICITE

Il aura fallu attendre 25 ans pour que quelqu'un le remarque et agisse. Pendant ces 25 longues années, ce singe a vécu dans un petit trou sombre entre deux immeubles de Bangkok, en Thaïlande.

 

joe-monkey-25-Source : WFFT

 

J'ai vu des tas de choses horribles concernant les animaux ces 17 dernières années, mais je crois que les conditions dans lesquelles vivait ce singe sont dans le top 10 des cas les plus affreux. 

 

Voilà comment Edwin Wiek, le fondateur de l'association de défense des animaux sauvages Wildlife Friends Foundation Thailand (WFFT) décrit la situation de l'animal qu'il baptisera plus tard Joe. Quelques jours auparavant, l'activiste reçoit un email d'un résident de Bangkok signalant l'inquiétante présence d'un singe (sur)vivant dans un "petit trou noir dans les ruines d'un immeuble".

 

joe-monkey-25-3Source : WFFT

 

Il décide alors de se rendre sur place, guidé par l'homme qui l'avait contacté. En plein coeur d'un quartier très peuplé, il découvre effectivement le pauvre animal, recroquevillé dans un orifice étroit, la tête contre le grillage de ce qu'Edwin qualifie de "trou de l'enfer".

 

joe-monkey-25-4Source : WFFT

 

L'orifice, situé entre deux immeubles et dans lequel le singe a passé la majeure partie de sa vie, mesure moins d'un mètre. Joe n'avait ni eau, ni lumière du jour à part lorsqu'un fin rayon de soleil parvenait à passer à travers les grilles. Il vivait ainsi entouré de saleté, d'ordures et d'excréments jonchant le sol, avec des rats comme seule compagnie.

 

joe-monkey-25-6Source : WFFT

 

Par la suite, Edwin apprend avec stupeur de la part du propriétaire de Joe, que le calvaire du singe dure depuis 1991. Ce dernier affirme ne pas avoir eu les moyens de s'en occuper, et se serait donc réjoui de le voir être pris en charge par l'équipe de bénévoles WFFT. Edwin raconte :

 

Joe était très affaibli. Sa cage était tellement petite qu'il ne pouvait ni marcher ni se tenir debout. Ses tissus musculaires ont fondu. Ses dents sont dans un état terrible, et il est en état de déshydratation avancée.

 

joe-monkey-25-8Source : WFFT 

 

Joe va donc enfin avoir le droit de vivre dignement. Il effectue actuellement sa convalescence auprès de l'ONG, qui l'aide à retrouver la santé. Il est désormais capable de marcher, mais pas encore de grimper, selon Edwin. Il peut  prendre des bains et communiquer avec d'autres singes, ce qu'il n'avait pas fait depuis une éternité.

 

joe-monkey-25-9Source : WFFT

 

Joe a vécu des choses particulièrement difficiles ; malheureusement, son cas est loin d'être isolé. Comme lui, de nombreux singes subissent de plein fouet les conséquences du commerce illégal d'animaux sauvages qui sévit en Thailande et dans d'autres régions d'Asie.

 

Il n'est pas rare que les singes y soient tués pour leur pelage ou leur viande, utilisés dans la médecine traditionnelle. Bon nombre d'entre eux sont également revendus à prix d'or pour finir comme animaux domestiques.

 

joe-monkey-25-11Source : WFFT

 

Si le dénouement de cette sombre histoire est positif et que Joe goûte enfin aux plaisirs de la liberté, il est malgré tout tragique qu'un macaque – dont l'espérance de vie est estimée à 35 ans environ – ait passé la majeure partie de sa vie dans des conditions aussi cauchemardesques. Cela restera le plus grand regret d'Edwin : ne pas l'avoir trouvé plus tôt.

 

joe-monkey-25-10Source : WFFT

 

Pour soutenir le travail de Wildlife Friends Foundation Thailand qui se bat depuis plusieurs années pour la défense de la faune thaïlandaise, cliquez ici (page en anglais).

 

Via : TheDodo

PUBLICITE