Seine-et-Marne : un sanglier domestiqué abattu

PUBLICITE

À la fin de l’année 2019, Hercule, un sanglier domestique, a été abattu par des chasseurs qui braconnaient sur un domaine privé, comme le rapporte le journal La Dépêche. L’information a été relayée par le journaliste Hugo Clément, le 24 février 2021.

 

Les faits se sont déroulés à Liverdy-en-Brie en Seine-et-Marne, sur le domaine privé de Monceau. Alain Martin, le propriétaire des lieux, a expliqué, face à la caméra du journaliste :

 

C’est le seul animal que je considérais de compagnie. Il me suivait partout, je l’ai élevé au biberon. C’est un animal qui… je vais être bête, mais que j’aimais quoi. Il ne méritait pas ça.

 

 

Sur les images, filmées par un des chasseurs, on peut voir le sanglier, qui s’était échappé de son enclos, s’approcher des chasseurs à la recherche de caresses et d’attention. Hercule, qui n’avait pas peur des humains, n’avait donc aucune raison de fuir. Puis, soudain, l’un des chasseurs a décidé d’abattre l’animal à bout portant, alors que celui-ci se trouvait pourtant tous près de ses collègues. On entend certains d’entre eux protester. Aujourd’hui, Alain Martin veut que le tireur soit puni par la justice.

 

Ça me révolte parce que là, il n’y a pas d’acte de chasse. [Il y a] mise en danger d’autrui parce que la balle aurait pu ricocher d’Hercule et tuer d’autres chasseurs qui étaient à côté.

 

Hélas, le braconnage est monnaie courante sur le domaine d’Alain, qui retrouve régulièrement des cadavres d’animaux. Une enquête a été ouverte, mais à l’heure actuelle, le tireur n’a pas été identifié. Alain Martin conclut :

 

À un moment, il faut sanctionner. Parce qu’en fin de compte, c’est de la barbarie !

PUBLICITE