Science : les chiens ont évolué pour « attendrir » les humains

ADVERTISING

Le chien a été domestiqué par l’homme au début du Paléolithique supérieur, vers 45 000 av. J.-C. Depuis, notre compagnon à quatre pattes a évolué à nos côtés, au point de développer des caractéristiques qui nous sont destinées, comme le rapporte le site Sciences et Avenir.

 

Source : Pixabay

 

Le regard « de chien battu », capable d’attendrir son maître, serait en réalité le résultat d’un processus d’évolution, selon une étude parue le 17 juin 2019 dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences.

 

Une équipe de chercheurs a ainsi comparé l’expression du chien avec celle des loups, ses cousins plus sauvages. Les scientifiques ont mis en évidence une différente fondamentale se situant au niveau du dessus des yeux. En effet, on trouve un muscle supplémentaire dans cette zone, chez le chien. Ce muscle permet à l’animal de soulever les sourcils, ce qui n’est pas le cas pour le loup.

 

Source : Pixabay

 

Pour les chercheurs, ce muscle s’est développé et a évolué afin de permettre une meilleure communication entre le chien et l’homme. Le Dr Kaminski, co-auteur de l’étude, explique :

 

Les résultats suggèrent que les sourcils expressifs chez les chiens peuvent être le résultat de préférences inconscientes humaines qui ont influencé la sélection lors de la domestication. Lorsque les chiens font ce mouvement, cela semble susciter un fort désir de soin chez l’homme. Cela donnerait aux chiens, qui bougent plus les sourcils, un avantage sélectif par rapport aux autres et renforcerait le trait ‘yeux de chiot’ chez les prochaines générations (Trad : Sciences et Avenir)

 

Une autre étude, aussi menée par Juliane Kaminski, montrait que les chiens avaient tendance à être plus expressifs lorsqu’ils se savent regardés par un être humain.

 

Source : Pixabay

 

Le regard et l’expression qu’ils arborent ressemble en réalité à un mouvement facial qui, chez les humains, indique la tristesse ; cela peut alors potentiellement nous pousser à faire preuve davantage d’empathie envers les chiens qui relèvent le plus les sourcils.

ADVERTISING