Sanglier Maurice : Brigitte Bardot à la rescousse

ADVERTISING

Le sort du sanglier Maurice est aujourd’hui toujours incertain. L’animal risque encore l’euthanasie. La raison ? Il est détenu de manière illégale par la femme qui l’a sauvé d’une mort certaine six ans plus tôt, comme le rapporte le site d’informations 20 Minutes.

 

C’est suite à une dénonciation anonyme que tout bascule. Maurice, recueilli alors qu’il n’avait que quelques jours par Sylvia Bachellerie, a depuis bien grandi et pèse aujourd’hui 100 kilos. Totalement domestiqué, il évolue dans un enclos sur la propriété de sa sauveuse. En 2019, suite à cette dénonciation, Sylvia demande à la préfecture de Corrèze une autorisation de détention d’un animal sauvage. Autorisation refusée car Maurice a été obtenu illégalement.

 

Source : DR

 

Sylvia a tenté de remettre le sanglier dans la nature, en vain. Maurice n’a jamais voulu repartir. Et aujourd’hui, Sylvia tente tout pour éviter à l’animal une fin tragique. Une composition pénale devait avoir lieu le 20 mai 2020, au tribunal judiciaire de Tulle, mais elle a été repoussée en raison du confinement.

 

Aujourd’hui, la Fondation Brigitte Bardot a décidé de monter au créneau pour aider Sylvia et Maurice. Brigitte Bardot a ainsi déclaré dans une lettre ouverte :

 

Ma Fondation n’a pas pour objectif de cautionner la détention d’animaux sauvages par des particuliers, au contraire. Ici pourtant, il est trop tard pour réhabiliter cet animal dans la nature et nous nous devons d’intervenir pour que soit trouvée une solution humaine et satisfaisante pour tout le monde. Alors que les ministères de l’Ecologie et de l’Agriculture ont prévu des dérogations concernant la possibilité de détenir un seul sanglier, pourquoi refuser d’en accorder une et condamner cet animal à mort ?

 

Une pétition, « Sauvez Maurice » a également été lancée. Elle compte aujourd’hui plus de 110 000 signatures. Vous pouvez cliquer ici pour la signer vous aussi.

ADVERTISING