Saint-Martin-Vésubie : un homme au cœur de la meute de loups

PUBLICITE

À l’heure actuelle, la meute de loups du Canada qui s’est échappée de son enclos après le passage de la tempête Alex, dans le parc Alpha, situé dans le Mercantour, n’a toujours pas été retrouvée. Mais des images, tournées au début du mois d’octobre et publiées le 22 octobre, montrent les animaux marchant tranquillement sur une route, comme le rapporte le magazine Hugginfton Post.

 

UNE MEUTE DE LOUPS…
À l’entrée du village de Saint Martin Vésubie (Alpes Maritimes-France).
Vraisemblablement des loups rescapés du parc « Alpha ».
Christophe Ollivier, chargé de communication de Pure Montagne, syndicat mixte Vésubie Valdeblore, pense que « la vidéo date des 2 premiers jours de l’escapade des loups ».
Rappelons que le parc Alpha, qui hébergeait treize bêtes, s’est retrouvé grandement endommagé par la tempête Alex.
Il pourrait s’agir sur cette vidéo de la meute de loups du Canada.
Rappelons que 3 loups gris loups gris d’Europe ont été transportés dans un centre spécialisé dans les Deux-Sèvres (France).
3 loups arctiques sont probablement morts.
Il y avait aussi 7 loups noirs du Canada qui se sont échappés.
L’un d’eux a été retrouvé sain et sauf. Mais la meute se balade toujours…
Si ces animaux ne sont pas dangereux pour l’homme, car élevés en captivité, il ne faut surtout pas essayer de les attraper soi-même.
Vidéo : Alberto Svab.
Informations extraites de Nice Matin.

Publiée par La Place du Village sur Samedi 24 octobre 2020

 

La vidéo a été tournée par le conducteur de la voiture. Ces loups en liberté peuvent-ils être dangereux pour l’homme ? Non, assure Vincent Girault, responsable animalier du parc Alpha :

 

Depuis le temps qu’ils sont dehors, on a vu aucun signe d’agressivité à l’égard de l’humain. (…) Très sincèrement, il n’y a pas de risque qu’ils viennent attaquer l’homme.

 

La priorité reste aujourd’hui de retrouver les animaux manquants, car plus le temps passe, et plus les spécialistes craignent pour la survie des loups sur le long terme. Les animaux, habitués en effet à être nourris par l’homme, n’auront peut-être pas les capacités pour s’adapter, d’autant qu’il ne s’agit pas d’une espèce européenne, mais canadienne.

PUBLICITE