Reconfinement : dérogation pour les chasseurs ?

ADVERTISING

Alors que le chef de l’État a annoncé mercredi 28 octobre 2020 que la France serait de nouveau soumise à un confinement d’au moins quatre semaines, avec des aménagements par secteur, Nicolas Lacroix, président du groupe « chasse » de Seine-et-Marne, a plaidé en faveur des chasseurs, comme le rapporte le journal local La Voix de la Haute-Marne.

 

Alors que Joël Giraud, secrétaire d’État chargé de la ruralité, était auditionné par la commission ruralité de l’Assemblée des départements de France (ADF), Nicolas Lacroix l’a interpellé. Il a d’abord évoqué « les conséquences d’une telle décision sur le monde de la chasse et de l’agriculture en s’appuyant sur l’exemple haut-marnais ». Il a ensuite déclaré :

 

Alors que les chasseurs du département sont sollicités pour la régulation des grands gibiers, comment envisager l’arrêt brutal de la chasse en ce début de saison ? Les conséquences en matière de dégâts tant agricoles que sylvicoles seraient désastreuses et pourraient remettre en cause l’équilibre fragile de la biodiversité de notre territoire.

 

Source : DR

 

Avant de conclure :

 

Le confinement ne peut s’appliquer de la même manière en milieu urbain et en milieu rural.

 

Il n’est cependant pas certain que les autorités tiennent compte de cette remarque, alors que la crise sanitaire ne cesse de s’aggraver.

ADVERTISING