Pyrénées : moins de brebis tuées par les ours

PUBLICITE

Le bilan des attaques d’ours sur les troupeaux a été dévoilé lors d’une réunion du groupe Pastoralisme et Ours, le 13 décembre 2020, comme le rapporte le site d’informations 20 Minutes. D’après les chiffres annoncés par le préfet d’Occitanie, Etienne Guyot, le nombre de brebis tuées par les ours est inférieur au chiffre de 2019, à savoir 1173.

 

Source : Pixabay

 

L’année dernière, les attaques avaient fait de nombreuses victimes parmi les troupeaux, en raison de décrochage : sous la panique, les brebis ont fait des chutes de plusieurs mètres dans des ravins. Pour Etienne Guyot, les chiffres encourageants de l’année 2020 sont à attribuer aux dispositifs mis en place pour protéger les troupeaux et accompagner les éleveurs. Trois postes de berger ont été créés. Neuf abris pastoraux ont été construits. De même, la brigade d’effarouchement de l’Office français de la biodiversité a été renforcée, passant de deux à six personnes.

 

Cependant, ces chiffres encourageants ne doivent pas faire oublier que 2020 a été une année difficile pour les ours dans les Pyrénées. Si 12 naissances ont été enregistrées, trois plantigrades sont morts dans des circonstances pénibles : Cachou a été empoisonné en avril en Espagne. Un ours a été tué dans l’Ariège en juin. Et enfin, tout récemment, l’ourse Sarousse a été abattue par un chasseur.

 

Source : DR

 

Alain Reynes, directeur de l’association Adet-Pays de l’Ours, conclut :

 

Le remplacement est impératif. Si les ours ne sont pas remplacés et si les auteurs ne sont pas condamnés, c’est inacceptable. Le minimum urgent est de lâcher plusieurs mâles et plusieurs femelles.

PUBLICITE