Pyrénées-Atlantiques : un chien empoisonné

ADVERTISING

Dimanche 10 mai 2020, Frost, un adorable Beauceron âgé de deux ans, a perdu la vie dans des circonstances dramatiques à Saint-Pée-sur-Nivelles, dans les Pyrénées-Atlantiques. Le chien, adopté il y a un an par Marine, Mathieu, et leur fils de trois ans, Titouan, a en effet été victime d’un empoisonnement à quelques mètres seulement du domicile familial.

 

Le drame a eu lieu lors d’une promenade. Frost croque quelque chose en bordure de champ, mais Marine et Mathieu, habitués à ce genre de petit écart, n’y font pas attention. Ce n’est que le soir, vers 23 heures, que tout bascule. Le chien est pris d’une très forte fièvre. Il halète, les muscles tétanisés et les yeux exorbités. Marine explique :

 

Il est brûlant, il sort, titube, se met de lui-même devant le coffre de la voiture. Urgences prévenues, Mathieu se met dans les 5 minutes en route pour les urgences vétérinaires, emmenant notre chien agonisant dans le coffre et suppliant par téléphone la vétérinaire de garde d’arriver rapidement. À son arrivée valium, morphine, diurétique, rien n’y fait, son état ne se stabilise pas. Sa tête est glacée pour tenter de faire diminuer cette température qui n’en peut plus de monter. 

 

Source : DR

 

Marine, restée à la maison, attend, la peur au ventre, avant qu’un examen vétérinaire ne vienne enfin donné une explication. Forst a été empoisonné. À la clinique, on leur explique que si le chien passe la nuit, il pourra s’en sortir. Hélas, Frost s’éteint quelques heures plus tard. Malgré le choc et la tristesse, Marine décide de retourner près du champ, afin de trouver, peut-être, un début d’explication. Elle confie :

 

Je m’avance vers l’entrée de ce champ et mes yeux sont stupéfaits devant autant de bleu, ces petits paquets bien posés, chacun espacés d’un mètre, tout le long de la haie, dans l’herbe jouxtant ce champ fraîchement labouré. Je poursuis, sidérée et constate que sur 20 mètres, de chaque côté de l’entrée du champ, il y a ces petits paquets de granules bleus, savamment disposés et puis le verdict tombe lorsque mon regard se porte sur ce sac plastique de 15 kg négligemment jeté dans la haie naturelle de la parcelle : molluscicide warrior QDX.

 

Marine se rend à la gendarmerie pour porter plainte. Venus constater la présence du molluscicide, les gendarmes lui font remarquer que son voisin, étant chez lui, « fait bien ce qu’il veut ». Pourtant, ces produits contiennent du métaldéhyde, interdit depuis juillet 2018 en raison de sa toxicité et de sa dangerosité. Face à ce drame, la famille de Frost a décidé de tout faire pour que la plainte aboutisse, afin de protéger d’autres chiens d’un telle mort atroce.

 

Une pétition a été lancée pour réclamer justice. Marine et Mathieu veulent désormais que leur histoire puisse faire changer les choses. La Fondation Brigitte Bardot, ainsi que la Société Protectrice des Animaux, entre autres, leur ont déjà apporté leur soutien. Vous pouvez vous aussi les aider en cliquant ici pour signer la pétition et faire connaître la tragique histoire de Frost, pour qu’elle ne se reproduise pas.

ADVERTISING