Pyrénées : 64 ours recensés en 2020

ADVERTISING

Les populations d’ours bruns peuplant les Pyrénées se portent bien. Alors que les oursons de l’année 2021 devraient logiquement commencer à quitter leur tanière, il semble que la saison de l’année dernière ait également porté ses fruits, comme le rapporte le journal 20 Minutes.

 

En effet, selon un rapport publié par l’Office français de la Biodiversité, 64 ours buns ont été recensés pour l’année 2020. Parmi eux se trouvaient 16 oursons. Malheureusement, certains de ces ours n’ont pas connu une fin heureuse. Trois d’entre eux ont en effet été tués dans des circonstances douteuses. Cachou a été empoisonné en Espagne, tandis qu’un ours a été abattu en Ariège en juin 2020. Enfin, à la fin de l’année, l’ourse Sarousse a été tuée par un chasseur espagnol. De plus, sur les 16 oursons, 4 ont disparu et deux ours adultes n’ont plus été aperçus depuis deux ans. En revanche, deux ours non détectés en 2019 ont réapparu. L’OFB explique :

 

Quant à 2021, la présence de 23 femelles adultes dans la population et les différents comportements de rut observés en 2020 laissent présager un nombre de portées à venir potentiellement similaire à 2020.

 

Source : Pixabay

 

Paradoxalement, le nombre de dégâts provoqués par les ours a baissé. On compte en effet presque moitié moins d’animaux tués par les plantigrades en 2020 (636 contre 1219 en 2019). Pour autant, on constate un plus grand nombre d’attaques en France. En Espagne, seules 46 attaques ont pourtant été recensées. Pour l’association ADET, cet écart s’explique par la différence de moyens mis en place par les deux pays. De l’autre côté des Pyrénées, les Espagnols misent sur les troupeaux surveillés par des bergers et le regroupement nocturne des bêtes par les chiens. En France, on privilégie les méthodes d’effarouchement, des procédés « coûteux et dangereux, ne résolvent donc pas le problème des éleveurs ».

ADVERTISING