Protection animale : la loi finalement adoptée

PUBLICITE

Alors que les sénateurs avaient grandement édulcoré la loi sur la protection animale lors d’un premier examen, le texte a finalement été adopté, le 21 octobre 2021, lors d’un examen par commission paritaire (sept sénateur, sept députés).


Un accord inattendu entre le Sénat et l’Assemblée nationale a en effet permis de faire passer dans la loi plusieurs dispositions qui semblaient pourtant mal engagées. La fin de la captivité des animaux dans les cirques et les delphinariums a ainsi été entérinée. Il en va de même pour la vente de chats et chatons en animalerie. La vente d’animaux sur Internet sera désormais plus encadrée pour lutter contre le trafic.


Source : Pixabay


Parmi les autres mesures, on retrouve l’instauration d’un certificat de connaissance avant l’acquisition d’un animal de compagnie, ainsi que le durcissement des sanctions en cas de maltraitance et d’abandon. Les élevages de visons d’Amérique sont également désormais interdits. L’interdiction de captivité dans les cirques se fera dans un délai de 7 ans, 5 ans pour les delphinariums. Les cirques ne pourront plus non plus acheter ou faire se reproduire les animaux dans un délai de 2 ans.


Tous les associations ont salué ce texte, qualifié d’historique. Laetitia Romero Dias, rapporteur du texte, a déclaré :


Avec cette loi, nous ouvrons la voie à une nouvelle relation Homme-Animal. […] C’est une fierté d’avoir porté ces avancées avec mes collègues de la majorité.

PUBLICITE