Prisonnier d’un centre commercial, il est désormais l’ours « le plus triste du monde »

ADVERTISING

Après le décès d'Arturo au zoo de Buenos Aires, voici désormais celui qui est considéré comme l'ours "le plus triste du monde".

 

Cet ours polaire est en effet exposé tragiquement dans un aquarium situé dans le centre commercial Grandview, dans la ville chinoise de Guangzhou.

 

ours-polaire-centre-commercial-5Source : @Simon Denyer / The Washington Post

 

Harcelé par les flashs des visiteurs

 

Sur les différentes vidéos partagées sur les réseaux sociaux, on découvre un animal apathique voire dépressif, plongé dans une profonde détresse.

 

 

Prisonnier de son enclos exigu qui ne lui permet aucun contact avec l'extérieur, il ne bouge quasiment pas, les yeux dans le vague face aux flashs des appareils photos.

 

ours-polaire-centre-commercial-3Source : @Animals Asia

 

Chaque jour, entre deux séances de shopping, les visiteurs s'agitent en effet autour de lui et le harcèlent, hurlant et frappant contre les parois de verre pour obtenir un selfie.

 

Une situation tragique qui n'a pas manqué de susciter l'indignation des défenseurs de la cause animale. L'association Animals Asia se mobilise ainsi depuis mars dernier pour faire fermer l'aquarium.

 

ours-polaire-centre-commercial-9Source : @Simon Denyer / The Washington Post

 

Dave Neal, directeur de l'association, explique :

 

Le fait de priver des animaux de leur vie sauvage est déjà indéfendable. Mais constater de telles conditions d'accueil pour les animaux, c'est le pire cas de figure possible. Rien ne justifie que l'on emprisonne un animal de cette façon. […] Les ours polaires ont besoin d'énormément d'espace afin de marcher, de courir, de grimper et de chasser. […] Cet ours souffre et il n'a rien de naturel autour de lui pour le réconforter. 

 

Source : @Animals Asia

 

 

D'autres animaux victimes

 

Car l'ours polaire n'est pas l'unique pensionnaire de ce parc révoltant. À ses côtés, six jeunes bélugas, deux loups arctiques, cinq morses et un autre ours subissent également ces conditions de détention inhumaines.

 

ours-polaire-centre-commercial-7Source : @Simon Denyer / The Washington Post

 

Dave Neal continue :

 

À ceux qui prétendent que cette situation a des vertus éducatives pour le public, nous répondons qu'il s'agit surtout d'une logique financière. Tant que le 'business" permettra d'utiliser les animaux sauvages de la sorte, la recherche de profits financiers passera avant le bien-être des animaux.

 

ours-polaire-centre-commercial-6Source : @Simon Denyer / The Washington Post

 

200 000 signatures pour la fermeture de ce zoo de la honte

 

Animals Asia a récemment lancé une pétition pour exiger la fermeture définitive du zoo de Grandview. Plus de 200 000 personnes ont déjà apporté leur voix.

 

"Nous demandons aux visiteurs chinois de ne plus visiter cette attraction. Et nous demandons à ce qu'elle soit fermée", a précisé l'association.

 

Pour signer la pétition, c'est par ici.

ADVERTISING