Prison ferme pour les deux hommes qui ont massacré trois vaches dans le Val d’Oise

ADVERTISING

Le 11 août 2015, trois hommes, dont deux mineurs au moment des faits, ont pénétré dans un champ à l'aide d'une voiture-bélier, percuté trois vaches, avant de s'attaquer à deux d'entre elles à l'aide d'une hachette. Les animaux présentaient des entailles de 2 à 5 cm de profondeur, et de 20 cm de longueur, sur le museau et l'encolure.

 

Présentés devant le tribunal correctionnel de Vesoul, les prévenus ont tenté de se défendre, sans grand succès. Kévin Boutterin, 20 ans, et Brendon Billotet, 21 ans, ont tous les deux écopé de prison ferme. Quant au mineur qui les accompagnait, il a été condamné quelques mois plus tôt par le tribunal pour enfant à 18 mois de prison avec sursis, ainsi qu'à une mise à l'épreuve.

 

Source : L'Est Républicain

 

Kévin Boutterin, déjà connu des services de police, possède un cassier judiciaire long comme le bras : 11 condamnations. Devant le tribunal, il a reconnu les sévices qu'il a fait subir aux trois bovins :

 

Je m’excuse pour les vaches. J’ai tapé les trois vaches et j’en ai coupé une.

 

Une longue agonie de plusieurs heures

 

Il rejette une partie de la faute sur ses deux complices, notamment le mineur absent lors du procès. Émeline Comte, la procureure en charge du dossier, remarque d'ailleurs :

 

Les versions concernant les vaches ne cessent de varier, y compris lors des audiences. On a tendance à rejeter la faute sur celui qui est absent, car forcément c’est plus compliqué à assumer…

 

Source : L'Est Républicain

 

La version de Kévin Boutterin est cependant remise en cause par les parties civiles, qui lui reprochent d'avoir agi en toute connaissance de cause. Le prévenu a notamment laissé les vaches, gestantes, agoniser pendant des heures. Les bovins ont d'ailleurs dû être euthanasiés lorsque leur propriétaire les a découverts au petit matin. Brendon Billotet, quant à lui, nie toute participation, et prétend être resté dans une autre voiture. Sous l'emprise de l'alcool, il n'aurait rien vu ni rien entendu. Une défense que n'a pas acceptée la procureure, qui a répliqué :

 

Quand on est là avant, pendant et après, on est là tout court. Vous êtes co-auteur.

 

Brendon Billotet a été condamné à un an de prison ferme. Il a déjà effectué 8 mois de détention provisoire. De son côté, Kévin Boutterin a écopé de quatre ans de prison ferme pour diverses infractions, assortis d'un mandat de dépôt. Ils ont en outre interdiction de posséder un animal à vie et d'exercer une profession aux contacts d'animaux.

 

Source : France 3

 

En France, l’article 512-1 du Code pénal prévoit une peine maximale de deux ans de prison accompagnés de 30 000 euros d’amende pour les tortionnaires d’animaux. Une peine insuffisante au regard des sanctions réservées à d’autres délits.

 

La Fondation 30 Millions d’Amis a lancé une pétition pour demander que l’article 512-1 du Code pénal soit révisé et que les sanctions soient aggravées. Pour la signer, cliquez ici.

 

* * *

 

Chez Holidog, nous voulons améliorer la vie de nos compagnons : nous vous permettons de le laisser en famille d’accueil pendant vos voyages (testez la garde), de le combler avec une box chaque mois (une box offerte ici) et de lui donner le meilleur avec notre nouveau service de nutrition (découvrez l'alimentation sur-mesure pour votre chien). Merci de nous faire confiance !

ADVERTISING