Près de 200 animaux marins abandonnés dans un parc après la fermeture de celui-ci au Japon

ADVERTISING

Un parc à l'abandon et des animaux en perdition. Voilà comment résumer la situation au parc aquatique Inubosaki, situé à Choshi au Japon. Après la fermeture de l'établissement en janvier 2018, les 46 pingouins, la centaine de poissons et de reptiles, et le dauphin se sont retrouvés complètement livrés à eux-mêmes, comme le rapporte le site d'informations 20 Minutes.

 

 

Le parc Inubosaki connaissait depuis le dramatique séisme qui a secoué l'est du pays en 2011 une baisse significative de sa fréquentation. Au point que les dirigeants ont décidé de mettre la clé sous la porte sans se préoccuper du sort de leurs pensionnaires.

 

Depuis, les animaux évoluent seuls, sans soin ni nourriture dans les structures du parc tombant en déliquescence. Honey, le dauphin, est devenu le symbole de cet abandon : elle tourne en rond dans sa minuscule piscine, exposée aux brûlures du soleil et à la solitude – une terrible sentence pour les dauphins, être sociaux par excellence.

 

 

Honey a été capturée en 2005 à proximité de Taiji, lors de la chasse aux dauphins de la ville, hélas tristement célèbre.

 

Plus de 1400 lettres ont été envoyées à la ville de Choshi pour pousser la municipalité à agir, mais rien ne bouge. L'association Animal Rights Center ainsi que d'anciens employés du parc se rendent tous les jours sur place pour s'occuper des animaux et les nourrir, mais la situation est urgente.

 

Source : DR via Dauphins Libres

 

Du côté de la mairie de Choshi, on affirme que des discussions sont en cours avec l'ancien dirigeant du parc aquatique, mais à l'heure actuelle, aucun transfert n'est encore prévu. Akiko Mitsunobu, présidente de l'organisation, se désole :

 

Honey est le symbole des problèmes du parc et de la chasse aux dauphins dans la baie de Taiji.

 

Face à l'ampleur du problème, un hashtag, #SaveHoney, a été lancé sur Twitter.

 

Via : 20 Minutes

ADVERTISING