Plus de 40 chiens et chats étaient prisonniers de ce zoo de la honte

ADVERTISING

Lorsque Colleen Hegarty, une Américaine originaire de Fairhaven, dans le Massachusetts, s'est rendue au Bahreïn dans le cadre d'une bourse d'études, elle ne s'attendait pas à faire une telle découverte, comme le rapporte le site The Dodo.

 

En mai 2016, alors qu'elle se promenait en voiture pour découvrir ce tout petit pays, à proximité de l'Arabie saoudite, la jeune femme a aperçu un panneau vantant les mérites d'un zoo local. Poussée par la curiosité, Colleen a franchi les portes du zoo Arman.

 

zoo-chats-chiens-bahrein-1Source : Colleen Hegarty

 

Colleen est alors tombée des nues. En plus d'animaux exotiques plus traditionnels, le zoo accueillait également des chats et des chiens. Mais toutes les bêtes avaient un point commun : les conditions effroyables dans lesquelles elles étaient détenues et le comportement des visiteurs. La jeune Américaine confie à The Dodo :

 

J'ai d'abord été choquée en entrant dans le zoo. La maltraitance animale y est complètement normalisée, et les visiteurs non seulement s'en amusent, mais rendent également les choses encore plus difficiles en frappant sur les cages, en jetant des déchets aux animaux, en les provoquant et en leur donnant de petits coups de bâton à travers les barreaux.

 

zoo-chats-chiens-bahrein-2Source : Colleen Hegarty

 

Colleen a rapidement constaté que les chats et les chiens présentaient des signes de malnutrition. Couverts de parasites, ils pataugeaient dans leurs excréments. La peau de certains animaux était également brûlée par le soleil brûlant et la chaleur accablante.

 

La jeune femme, incapable de reste sans rien faire, a alors tenté de convaincre le gérant du zoo de laisser partir quelques bêtes. L'homme a accepté, mais seulement pour les chats et les chiens de race mixte, dont il ne pouvait tirer aucun profit d'élevage.

 

Colleen est ainsi repartie avec 24 chats et 20 chiens, tous dans un état effroyable.

 

zoo-chats-chiens-bahrein-3
Source : Colleen Hegarty

 

L'urgence était donc de les faire soigner. L'Américaine a alors lancé un appel au don pour couvrir les dépenses élevées engendrées par les soins. La liste des maladies et conditions était très longue : piroplasmose, tiques, sous-alimentation, colite…

 

Certains chiens souffraient également de rotules ou de queue brisées,  d'une anxiété sévère et de troubles de l'agressivité liés à la nourriture. Les chats se trouvaient eux aussi dans un état effroyable, couverts de puces et affamés.

 

zoo-chats-chiens-bahrein-4
Source : Colleen Hegarty

 

Certains des animaux n'ont hélas pas survécu, et l'état vétérinaire des survivants rendait leur adoption difficile. Cependant, 18 chats et 5 chiens ont trouvé un nouveau foyer au Bahreïn. Les autres ont été envoyés aux États-Unis, en Floride. À la date du 21 août, 4 chiens et 6 chats étaient encore disponibles à l'adoption. Coleen elle-même a adopté un petit chien adorable, nommé Cooper.

 

zoo-chats-chiens-bahrein-5
Source : Colleen Hegarty

 

Hélas, à l'heure actuelle, deux chiens sont encore prisonniers du zoo Arman. Colleen explique :

 

Les droits des animaux sont quasi-inexistants au Bahreïn. Puisque le gouvernement ne fait rien, j'essaie de faire prendre conscience aux gens des conditions dans ce zoo et de prouver aux autorités bahreïniennes que ces animaux comptent aux yeux de la communauté internationale.

 

Colleen a d'aileurs lancé une pétition appelant à la fermeture du zoo Arman. Vous pouvez la signer en cliquant ici.

 

Vous pouvez également vous rendre sur la page Gofundme de la jeune femme, afin d'aider au financement des soins et traitements des animaux.

 

Et parce qu'enfermer un animal pour le divertissement humain est toujours un acte choquant et illégitime, quelle que soit l'espèce à laquelle il appartient, vous pouvez visiter le site de l’association française Code animal qui milite pour l’abolition des zoos et de toute forme de captivité animale. Les bénévoles ont mis en place un « carnet noir des zoos » pour répertorier tous les parcs où des « événements marquants touchant les animaux » ont eu lieu, comme des vols, des décès anormaux, des accidents, etc.

 

Pour consulter le carnet noir des zoos, cliquez ici.

 

Via : The Dodo

ADVERTISING