Piégeage de chat : 30 Millions d’Amis proteste

PUBLICITE

Willy Schraen, le président de la Fédération Nationale des Chasseurs, a créé la polémique au début du mois de mai 2020 en déclarant que la meilleure solution pour préserver la biodiversité serait de piéger les chats errants. Bien qu’il ait ensuite ajouté qu’une telle mesure était impossible à mettre en place, les propos de Willy Schraen n’ont pas manqué de déclencher de vives protestations.

 

Parmi les voix qui se sont élevées, celle de la Fondation 30 Millions d’Amis. Reha Hutin, sa présidente, a ainsi déclaré :

 

C’est très inquiétant qu’une personne ayant de telles responsabilités puisse prôner la violence à tout bout de champs. Comme si tous les animaux qu’il tue ne suffisaient pas, Willy Schraen veut maintenant s’en prendre aux chats. C’est terrifiant, cet homme veut revenir à une pratique du Moyen-Age !

 

Source : Pixabay

 

Pour la Fondation, la remarque de Willy Schraen était en réalité un moyen de détourner l’attention du problème posé par les chasseurs, en le rejetant sur le chat, mais aussi de se débarrasser d’un « concurrent ». Le propriétaire d’un félin pris pour cible en juin 2019 avait déclaré, à l’époque :

 

Les chasseurs considèrent les chats comme des nuisibles, qu’ils accusent de faire fuir leurs proies et d’entrer en compétition avec eux. Je les ai toujours entendus dire qu’ils détestaient cet animal.

 

Pour Reha Hutin, la solution de Willy Schraen n’est de toute façon pas viable.

 

De surcroît, l’expérience montre que l’élimination en masse de chats – menée auparavant par certaines municipalités – ne réglera pas le problème. Au contraire, la stérilisation permet de garder une population contrôlée et stable, puisque les félins stérilisés défendent leur territoire et empêchent les autres de s’y installer et de s’y reproduire.

 

Source : Pixabay

 

Pour la Fondation 30 Millions d’Amis, la solution passe donc pas des campagnes de stérilisation afin d’empêcher la prolifération des portées sauvages, tout en sensibilisant également les propriétaires.

PUBLICITE