Personne ne savait si ce chiot allait survivre aux 78 plombs qu’il a reçus dans le corps

ADVERTISING

Le 7 octobre 2016 s'est déroulée à Lauris, dans le Vaucluse, une scène d'une rare cruauté. En effet, Link, un adorable petit chiot de quatre mois, a reçu pas moins de 78 plombs. Cet acte n'était en rien involontaire : l'animal a bel et bien été visé, un jour où la chasse n'était pourtant pas autorisée.

 

link-chien-plomb-2Source : Défendre les animaux et protéger la nature

 

Par chance, aucun organe vital n'a été touché, mais certains plombs étaient enfoncés si profondément dans la chair que le vétérinaire en charge de Link n'a pu les retirer. La période de convalescence sera longue pour Link, et les frais importants. Une cagnotte a d'ailleurs été mise en place payer les traitements médicaux.

 

link-chien-plomb-3
Source : Défendre les animaux et protéger la nature

 

La chasse en France, un lobby encore puissant

 

(Attention, certaines images peuvent choquer.)

 

En France, plus d'un million de personnes détiennent un permis de chasse. C'est d'ailleurs le pays européen qui compte le plus de chasseurs, devant l'Espagne et l'Italie, même si les effectifs sont en baisse depuis 1975.

 

link-chien-plomb-1Source : Europe 1

 

En période de chasse, les chasseurs peuvent chasser tous les jours de la semaine, et il n'est pas rare d'entendre des tirs toute la journée dans certaines zones de chasse. Chaque année, près de 30 millions d'animaux sauvages sont ainsi abattus.

 

Cette pratique n'échappe pas aux critiques, malgré le nombre important de chasseurs. Selon un sondage Ifopprès de 80 % des Français sont notamment opposés à la pratique de la chasse le dimanche, jour de repos privilégié pour les sorties en forêt. Les accidents de chasse sont d'ailleurs multipliés par 7 le dimanche.

 

link-chien-plombSource : Association pour la Protection des Animaux Sauvages

 

Des associations entendent également protester contre la chasse, "sport" jugé inutile, cruel et dangereux. L'Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) réclame depuis plusieurs années une régulation plus importante de la chasse et une limitation du droit des chasseurs. Le Rassemblement pour une France sans chasse appelle le gouvernement à un contrôle plus strict des chasseurs, qui échappe par exemple à tout test d'alcoolémie ou visite médicale.

 

Chaque année, des animaux domestiques sont aussi victimes de la chasse. La pose de pièges tuants – véritable objet de torture – est une véritable menace pour les chats et les chiens. D'autres, comme Link, sont directement victimes de tirs de fusil.

ADVERTISING