L’homme qui battait violemment sa chienne sur son balcon voit sa condamnation aggravée en appel

ADVERTISING

Gifles, coups de pieds, coups de poings… Ivory, une femelle Staff âgée de 15 mois vivait un véritable enfer. La chienne était enchainée sur un balcon, à Marseille, et subissait régulièrement les élans de violence de son propriétaire.

 

En décembre dernier, la Cour d'Appel de Marseille a confirmé et alourdi la peine du jeune homme : huit mois de prison avec sursis au lieu des six prévus en première instance, accompagnés de deux ans de mise à l'épreuve et de l'interdiction de détenir un animal à vie.

 

marseille-peine-prison-alourdie-ivory-2Source : SPA Marseille Provence

 

L'affaire remonte au mois d'octobre 2015, lorsqu'une voisine choquée par les mauvais traitements infligés à Ivory parvient à filmer l'homme en plein déchainement de violence. On le découvre en train de s'acharner sur l'animal sans défense et immobilisé par un collier étrangleur.

 

marseille-peine-prison-alourdie-ivory-3Source : 30 Millions d'Amis

 

Il la frappe, la soulève violemment par la peau du cou, lui asperge de l'eau sur le visage et va même jusqu'à la battre avec un balai. Grâce à ces terribles images, la police intervient rapidement aux côtés de la Fondation 30 Millions d'Amis et interpelle le jeune homme. Ivory est alors placée au refuge SPA Marseille Provence.

 

"[Elle était] craintive au début mais ensuite elle a fait la fête aux bénévoles. C’est une chienne très gentille, joueuse, adorable. Elle a eu un comportement exemplaire", rapportaient à l'époque les bénévoles du refuge.

 

Au fil des mois, Ivory a en effet eu la force de dépasser ses traumatismes et s'est révélée être une chienne infiniment douce. Elle a été prise en charge par une famille d'accueil qui a décidé de l'adopter définitivement. "Elle est en pleine forme et profite pleinement du grand air. Son péché mignon ? Les friandises pour les dents ! Aujourd’hui, Ivory peut vivre sans plus jamais craindre les coups !", conclut la Fondation 30 Millions d'Amis. 

 

marseille-peine-prison-alourdie-ivory-5Source : SPA Marseille Provence

 

En France, l’article 512-1 du Code pénal prévoit une peine maximale de deux ans de prison accompagnés de 30 000 euros d’amende pour les tortionnaires d’animaux. Une peine insuffisante au regard des sanctions réservées à d’autres délits.

 

La Fondation 30 Millions d’Amis a lancé une pétition pour demander que l’article 512-1 du Code pénal soit révisé et que les sanctions soient aggravées. Pour la signer, cliquez ici.

 

* * *

 

Sur le même sujet

 

Tout le monde doit signer cette pétition pour plus de sévérité contre la cruauté envers les animaux

 

 

* * *

 

Chez Holidog, nous voulons améliorer la vie de nos compagnons : nous vous permettons de le laisser en famille d’accueil pendant vos voyages (testez la garde), de le combler avec une box chaque mois (une box offerte ici) et de lui donner le meilleur avec notre nouveau service de nutrition (découvrez l'alimentation sur-mesure pour votre chien). Merci de nous faire confiance !

ADVERTISING