Pau : un chevreuil abattu dans la rue

PUBLICITE

Lundi 20 avril 2020, un jeune chevreuil, qui déambulait dans le quartier des Fleurs, à Pau, a été abattu. Les policiers qui se trouvaient sur place ont ensuite été copieusement sifflés, comme le rapporte le journal La République des Pyrénées.

 

Nathalie Baumgartner, une habitante, a déclaré :

 

J’ai entendu la détonation. Je suis descendue. D’autres habitants de l’immeuble aussi. On a demandé aux policiers s’ils avaient tué l’animal. Ils ont dit oui.

 

La scène, qui a été filmée puis mise en ligne sur les réseaux sociaux, a eu tôt fait de déclencher de vives critiques, notamment envers la police. Un fonctionnaire a pourtant confirmé qu’aucun des agents sur place n’avait tiré : c’est un lieutenant de louveterie, nommé par le préfet, qui s’en est chargé. Le policier précise également qu’ils n’ont pas eu d’autre choix que d’abattre l’animal, qui se trouvait coincé dans un grillage.

 

 

Une explication qui ne satisfait pas du tout la Fondation Brigitte Bardot, qui a fait part de son mécontentement sur Twitter.

 

Une fois de plus, tuer a été choisi par facilité. Quelle lâcheté dans cette France devenue une copie du far-west. Celui qui a autorisé cet acte devrait avoir honte !

PUBLICITE