Pas-de-Calais : 40 animaux massacrés dans un pré

ADVERTISING

Une quarantaine d’animaux ont été massacrés dans un pré à Leforest, dans le Pas-de-Calais, dans la nuit du 24 au 25 février. C’est le propriétaire, Cyril Crunelle, âgé de 88 ans, qui a découvert l’horreur au petit matin, comme le rapporte le site d’informations France 3.

 

Mais hélas, ce n’est pas la première fois que la famille Crunelle est victime d’un tel acte de barbarie. En effet, les coupables se sont rendus à cinq reprises dans le pré pour abattre les animaux. Parmi eux, un poney blanc âgé d’une vingtaine d’années, dont les oreilles ont été découpées. L’équidé a aussi été retrouvé avec un bâton enfoncé dans l’anus. Le massacre a commencé par quelques poules égorgées, avant que les tortionnaires ne s’en prennent à d’autres animaux. Un bouc a été tué, ses cornes cassées, avant qu’un couteau ne soit planté dans sa bouche. Des chevreaux et des oies ont aussi succombé. Il ne reste aujourd’hui dans le pré de Cyril Crunelle que sept chevreaux, et quelques coqs.

 

Source : La Voix du Nord/Séverine Courbe

 

Face à une telle cruauté, Cyril Crunelle a décidé de porter plainte auprès du commissariat d’Hénin-Beaumont. Le dossier a ensuite été repris par les policiers de Lens. Ce massacre a choqué dans la région, où la famille Crunelle est bien connue. Marie Dodie Vanoverschelde, engagée dans la protection animale, confie, émue :

 

Je suis dévastée, il m’est difficile de concevoir des actes d’une telle monstruosité. S’attaquer à des animaux sans défense, des « sans voix », on ne peut pas le comprendre.

 

Source : Maxppp – Maxppp

 

D’après elle, cela fait bien longtemps qu’elle n’a pas été confrontée à de tels actes.

 

Pas à ce niveau de barbarie et de cruauté, avec cette intension de nuire. Il n’y a pas d’empathie de la part des auteurs de ces faits. [Mais] les sanctions ne seront pas appliquées même si on les retrouve.

 

Comment peut-on attaquer, torturer et tuer une quarantaine d’animaux sans défense en s’y reprenant à 5 reprises. Comment…

Publiée par Julien Muller sur Vendredi 26 février 2021

 

Julien Muller, fondateur de Pet Alert offre 5000 euros de récompense pour toute personne disposant d’informations permettant de retrouver les coupables. Contactez .

ADVERTISING