Pas d’aide pour les petits refuges

ADVERTISING

Pourtant durement touchés par le confinement qui a fait suite à la pandémie de Covid-19 en France et à travers le monde, les petits refuges et associations n’auront pas droit à un seul centime de la part du gouvernement, comme le rapporte le magazine Sciences et Avenir.

 

Alors que les associations demandaient, dans une tribune en date du 28 juin 2020, une main tendue de la part des autorités, celles-ci leur ont opposé une fin de non-recevoir. Gérard Darmanin, à l’époque encore Ministre des finances, avait voté contre. L’association Ethics for Animals dénonce :

 

Pour Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics au moment du vote, la protection animale aurait déjà bénéficié d’une aide de 19 millions d’euros pour survivre à la crise.

 

Source : Pixabay

 

Cet argent, en réalité, est allé dans les poches des zoos, parcs animaliers et autres cirques. Les associations n’ont en pas vu la couleur. Face à la situation, 85 personnalités ont signé une lettre ouverte demandant au gouvernement de réévaluer ses positions sur la question. En attendant, la Fondation 30 Millions d’Amis a proposé d’apporter son soutien aux associations durement touchées. L’organisation explique ainsi débloquer « une aide de 1.294.941 euros à 215 refuges pour chiens et chats ainsi qu’à 13 refuges pour équidés, répartis sur toute la France ».

 

Reha Hutin, présidente de la Fondation 30 millions d’amis, explique :

 

Ces petits refuges – qui n’ont souvent aucune visibilité et œuvrent sans relâche dans l’anonymat – sont en première ligne pour recueillir les dizaines de milliers d’animaux abandonnés chaque année. Tous nos refuges partenaires ont constitué un dossier attestant d’une gestion rigoureuse, et ils sont engagés à ne pratiquer aucune euthanasie de convenance.

ADVERTISING