Pakistan : un éléphant sauvé

ADVERTISING

Kaavan est arrivé au zoo d’Islamabad, au Pakistan, alors qu’il n’était encore qu’un jeune éléphanteau, en 1985. L’animal a alors vécu un véritable calvaire pendant plus de trente ans, comme le rapporte le site d’informations 20 Minutes.

 

La justice pakistanaise, révoltée par le traitement subi par les animaux du zoo, a alors ordonné leur transfert dans les plus brefs délais, au mois de mai 2020. C’est également grâce au travail acharné de Samar Khan, un vétérinaire californien qui a visité le zoo il y a plusieurs années de cela, que Kaavan a pu quitter l’enfer. L’animal vivait depuis des années enchaîné. Mal nourri, il était également obèse. Il mangeait jusqu’à 200 kilos de canne à sucre par jour.

 

Source : Anjum Naveed/AP/SIPA

 

Privé de toute stimulation, condamné à une existence solitaire, Kaavan n’avait aucune stimulation intellectuelle et était en proie à une terrible ennui. Le poids de Kaavan a fait des dégâts sur son corps. Ses pieds, notamment, sont très abîmés. Il souffre également de stéréotypie, un comportement typique d’animal captif. Il répète inlassablement le même geste.

 

Kaavan ne va pas quitter tout de suite le zoo. Une cage de transport a été construite afin que le pachyderme puisse s’y habituer avant son transfert vers les forêts cambodgiennes, où une douce retraite l’attend. Le cas de l’éléphant donne de l’espoir aux défenseurs des animaux. Au Pakistan, le sort des animaux est très loin d’être une priorité, et les zoos et autres parcs animaliers sont bien souvent des mouroirs.

ADVERTISING